RONA profite déjà à Lowe's

L'acquisition du quincailler québécois Rona par Lowe's a déjà une incidence... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Montréal

L'acquisition du quincailler québécois Rona par Lowe's a déjà une incidence positive sur les résultats du géant américain de la rénovation résidentielle, qui a relevé mercredi ses prévisions pour l'exercice 2016.

Le détaillant établi à Mooresville, dans l'État de la Caroline du Nord, s'attend à engranger un profit par action de 4,11 $ US par action, dont 11 cents US par action découlant d'un gain de couverture sur les devises étrangères lié à Rona.

Lowe's s'attend à ce que ses ventes progressent de 6 % pour l'exercice, qui compte une semaine supplémentaire, notamment grâce à un marché de l'habitation plus vigoureux aux États-Unis ainsi qu'à l'ajout de 45 magasins, dont 12 au Canada.

Même si ces prévisions ne tiennent pas compte de l'acquisition de Rona - dont la clôture est prévue vendredi - l'entreprise estime que la transaction aura une incidence positive sur ses résultats, en excluant certaines charges, comme celles d'intégration.

«Le moment est bien choisi pour consolider notre présence sur le marché canadien et profiter de son potentiel à long terme», a expliqué le président et chef de la direction de Lowe's, Robert Niblock, au cours d'une conférence téléphonique avec les analystes afin de discuter de la performance financière de la société.

Au premier trimestre, Lowe's (NYSE:LOW) a dépassé les attentes en affichant un bénéfice net de 884 millions $ US, ou 98 cents US, en hausse de 31,4 %. Ses ventes ont progressé de 7,8 % pour s'établir à 15,2 milliards $ US.

Les ventes des magasins ouverts depuis un an - un indicateur clé dans le secteur du commerce de détail - ont grimpé de 7,3 %. Au Canada, où Lowe's compte 42 établissements, la hausse a été de plus de 10 %.

Rona avait affiché une perte nette de 16,5 millions $, ou 15 cents par action, au premier trimestre, période au cours de laquelle le quincailler avait comptabilisé une charge de restructuration de 7,6 millions $. Ses recettes avaient été de 819,2 millions $, en hausse de 5,1 %.

D'ici cinq ans, grâce à l'ajout des 500 établissements corporatifs et magasins affiliés indépendants de Rona, Lowe's souhaite doubler la rentabilité de ses activités canadiennes. Le détaillant américain dit avoir identifié des occasions d'affaires d'environ 1 milliard $ au pays.

«Nous souhaitons poursuivre le progrès réalisé par nos équipes au Canada ainsi que les résultats générés par Rona au cours des dernières années dans le cadre de leurs efforts de redressement», a expliqué mercredi M. Niblock.

Le principal concurrent de Lowe's, Home Depot, compte quelque 180 magasins au pays.

Feu vert du gouvernement Trudeau

Le gouvernement Trudeau a donné vendredi dernier le feu vert à la transaction de 3,2 milliards $. Le ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains, a précisé que Lowe's s'était engagé à maintenir «un niveau élevé d'emplois dans les entreprises au Canada», sans toutefois en préciser le nombre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer