Gérer 1 milliard $ les yeux fermés

Le président du cabinet de services financiers Stratège,... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le président du cabinet de services financiers Stratège, Gabriel Couture

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le conseiller financier de Québec possède le sens de l'humour. Et de l'autodérision.

«Gabriel Couture gère 1 milliard $ d'actifs les yeux fermés», titre-t-il son communiqué de presse envoyé au Soleil.

Littéralement, Gabriel Couture gère 1 milliard $ d'actifs les yeux fermés.

Il est aveugle. 

La faute à la damnée rétinite pigmentaire. «Lors de mes dernières vacances, je n'étais pas en mesure de distinguer la plage, la mer et le ciel.»

À la tête du Groupe financier Stratège, un cabinet de Québec qui gère les portefeuilles des plus grandes fortunes de la région, Gabriel Couture ne s'apitoie pas sur son sort. Et il s'attend de la même chose de la part de ses interlocuteurs.

«J'ai cherché longtemps à cacher cette situation-là. Tranquillement, je me suis replié sur moi-même», raconte-t-il.

Changement radical

Plus jeune, il était un champion de lecture rapide. À l'âge de 16 ans, il apprend qu'il est atteint de rétinite pigmentaire. Son permis de conduire, il est mieux de l'oublier. Il est déjà considéré comme un aveugle par l'État. Son champ de vision est trop étroit.

Au fur et à mesure que la maladie progressait et que la cécité s'installait, il a finalement décidé d'effectuer sa sortie du placard. Ça s'est passé au Capitole de Québec lors d'une activité de la Fondation des maladies de l'oeil dont il préside la campagne de financement.

Il tenait aussi à mettre les choses au clair avec ses amis et clients.

S'il ne les saluait plus lorsqu'il les croisait au restaurant, ce n'était pas parce qu'il faisait la grosse tête. C'était tout simplement parce qu'il ne distinguait plus les visages de ceux et celles qui circulaient au tour de lui. 

Au fur et à mesure que sa vue l'abandonnait, ce père de famille de quatre enfants a vécu mille et une frustrations. Il a cessé de signer les cartes de Noël qu'il prenait un soin jaloux à rédiger pour chacun des clients. «Je n'arrivais plus à lire ce que j'écrivais.»

Pour Gabriel Couture, sa période tough est dorénavant derrière lui.

Il vient d'ailleurs de recevoir une bonne tape dans le dos qui lui rappelle - comme il le dit si bien - que ses clients le choisissent d'abord et avant tout pour gérer leurs affaires avec sa tête et non pas avec ses yeux.

Le meilleur au Québec!

Tous les ans, la société financière Manuvie, par l'entremise de son réseau de conseillers indépendants, récompense les professionnels qui affichent des résultats exceptionnels, notamment ceux qui réalisent des volumes d'affaires à tout casser, tous services confondus (gestion de fortune, retraite collective, assurance vie, investissement, etc.).

L'étoile de 2015 pour la Belle Province a été Gabriel Couture.

«Je savais que les affaires allaient bien, mais pas tant que ça», signale M. Couture, qui a l'impression que son cabinet a repris le niveau de productivité qui a précédé sa période tough.

Plus rien n'est pareil, aujourd'hui, au Groupe financier Stratège. À l'exception de la fidélité de la clientèle du cabinet composée principalement de chefs d'entreprise et de hauts dirigeants de société.

«J'ai toujours été en plein en contrôle de mon environnement et de tout ce que je faisais. La situation actuelle m'amène, aujourd'hui, à faire entièrement confiance à mes proches collaborateurs et à évoluer dans un système de gestion basé sur la collégialité. À cet égard, j'ai la chance incroyable de pouvoir compter sur des personnes clés dévouées et engagées.» Entre autres, ces personnes l'aident dans ses déplacements, elles lui font la lecture de ses courriels, elles lui décortiquent l'information contenue dans de savantes publications que seuls des experts en fiscalité, en droit ou en finance peuvent déchiffrer.

Mémoire

«Je participe à de nombreuses séances de formation continue pour emmagasiner des connaissances nouvelles. À ce chapitre, j'ai une mémoire remarquable.»

Gabriel Couture dit avoir appris à exprimer ses talents d'une autre façon. 

«Ce que mes clients me demandent, c'est de comprendre leur réalité, de comprendre leur structure organisationnelle, de les aider à voir plus loin et de l'éduquer sur la façon de gérer leurs actifs.» Le cabinet a aussi implanté des stratégies de surveillance, notamment du côté des opérations comptables. 

«Nous avons aussi adopté des normes et des procédures uniques dans l'industrie pour que les choses soient organisées et structurées au quart de tour. Sincèrement, je pense que je suis mieux organisé qu'auparavant et, d'une certaine façon, plus productif.»

Évidemment, la technologie est au service de Gabriel Couture. Il possède notamment un appareil qui lit des textes à voix haute. Il a également mis la main sur un outil de veille stratégique qui lui permet de recueillir de l'information sur le développement des entreprises de ses clients.

En un mot

Rétinite pigmentaire: Selon l'Institut national canadien pour les aveugles, on désigne sous le nom de rétinite pigmentaire un groupe de maladies à caractère familial qui causent une baisse lente de la vision et qui finissent par aboutir à la cécité. La rétine est la membrane qui tapisse la face interne de l'oeil et envoie des images visuelles au cerveau. Dans la rétinite pigmentaire, il y a destruction progressive de certaines cellules photosensibles de la rétine.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer