Les installations pétrolières du nord de Fort McMurray menacées par le feu

Les incendies de forêt qui font rage dans le nord de l'Alberta menacent... (Photothèque Le Soleil, AFP, Cole Burston)

Agrandir

Photothèque Le Soleil, AFP, Cole Burston

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Fort McMurray, Alberta

Les incendies de forêt qui font rage dans le nord de l'Alberta menacent maintenant les installations de l'industrie pétrolière près de Fort McMurray, ont annoncé les autorités, mardi.

Tard lundi soir, un avis d'évacuation obligatoire a été diffusé pour les quelque 8000 personnes résidant dans des campements au nord de Fort McMurray.

La zone touchée, qui commence à environ 50 kilomètres au nord de Fort McMurray et s'étend jusqu'au sud de Fort MacKay, comprend les infrastructures de Syncrude et Suncor ainsi que celles de plusieurs autres compagnies.

Scott Long, de l'organisation de gestion des urgences de l'Alberta, avait déclaré lundi soir que l'évacuation concernait les installations du secteur pétrolier et gazier, affirmant que Fort McMurray n'était pas visée.

Selon John Archer, un porte-parole du gouvernement albertain, le brasier n'était pas trop près des infrastructures de Syncrude et Suncor, mais les autorités avaient tout de même décidé d'évacuer les gens lundi soir par mesure de précaution et pour ne pas avoir à lancer une telle opération à 2 h du matin.

Dans un communiqué publié lundi soir, Suncor avait confirmé avoir amorcé la suspension de ses activités et le transport de son personnel vers des campements situés plus au nord.

L'entreprise avait aussi insisté sur le fait que ses installations n'avaient pas été endommagées par les flammes.

Les vents puissants ont alimenté l'incendie de forêt alors que le temps sec persiste dans la région.

Chad Morrison de l'agence albertaine de gestion des incendies de forêt a cependant indiqué que les vents devraient se mettre à souffler vers l'ouest, mardi, ce qui était une bonne chose.

«Si nous avons été en mesure de le maintenir à distance des infrastructures dans la nuit de lundi, la météo devrait nous permettre de continuer aujourd'hui», a-t-il commenté.

Troisième semaine hors de la ville

La population entière de Fort McMurray, soit plus de 80 000 habitants, en est maintenant à sa troisième semaine hors de la ville. Plusieurs des campements de l'industrie pétrolière avaient été utilisés pour héberger les résidants ayant pris la fuite vers le nord lorsque le brasier a fait irruption dans la municipalité le 3 mai.

Ces personnes avaient ensuite été transportées vers le sud, notamment à Edmonton et Calgary, et les travailleurs étaient retournés dans leurs baraquements afin de relancer la production.

Environ 2400 bâtiments ont été détruits par les flammes à Fort McMurray, mais l'essentiel des infrastructures - incluant l'hôpital, l'usine de traitement des eaux et l'aéroport - ont été épargnées.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer