Un étudiant néerlandais s'intéresse à une monnaie alternative gaspésienne

Le mémoire de maîtrise du Néerlandais Hessel de... (Collaboration spéciale Gilles Gagné)

Agrandir

Le mémoire de maîtrise du Néerlandais Hessel de Lange portera sur le fait qu'une proportion grandissante de personnes est prête à accepter le demi.

Collaboration spéciale Gilles Gagné

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

(Québec) Un étudiant néerlandais en anthropologie culturelle, Hessel de Lange, vient de passer trois mois en Gaspésie pour étudier le demi, cette monnaie alternative faite de billets de banque coupés en deux. Le sujet lui a tellement plu qu'il en fait son sujet de mémoire de maîtrise.

Hessel de Lange a appris l'existence du demi en janvier, en lisant des textes en ligne dans Alternative News Network.

«Ils ne faisaient que rapporter une nouvelle du Canada, mais elle a attiré mon attention. J'ai appelé l'Association touristique régionale, qui m'a mis en contact avec Patrick Dubois», raconte M. de Lange, au sujet de l'un des principaux utilisateurs du demi en Gaspésie.

Après avoir parlé sur Skype avec Patrick Dubois pendant 20 minutes, il n'était pas encore convaincu de venir en Gaspésie. Il cherchait encore son sujet de maîtrise. La lumière est venue au lendemain d'une discussion avec des amis. «En me réveillant, le sujet avait basculé; il était plausible.»

Il est arrivé en Gaspésie en février, il a fait le tour du phénomène, il s'est aussi rendu au Saguenay-Lac-Saint-Jean, où le demi est utilisé, et il a assisté à deux conférences à Montréal.

«J'espérais qu'il soit utilisé plus largement. J'évalue qu'environ 100 personnes l'utilisent en Gaspésie, et que 30 commerces l'acceptent. Ce que j'aime, c'est que le phénomène s'étend; il n'est pas limité à la Gaspésie», dit-il.

Son mémoire de maîtrise portera sur le fait qu'une proportion grandissante de personnes est prête à accepter le demi, que l'utilisation d'une monnaie locale encourage une participation dans l'économie locale et que le demi, malgré son utilisation limitée, fait jaser.

«Il a une valeur en ce sens qu'il est un signe de créativité, il porte les gens à réfléchir, à échanger entre eux, qu'ils soient d'accord ou en désaccord», note Hessel de Lange.

Voit-il un équivalent aux Pays-Bas? «Il y a une monnaie alternative en démarrage, à Eindhoven ou Nijmegen. Je vais vérifier quand je serai de retour.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer