L'Hôtel de glace de Québec vendu au Village Vacances Valcartier

L'Hotel de glace déménagera sur les terrains du... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

L'Hotel de glace déménagera sur les terrains du Village Vacances Valcartier.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après avoir été construit sur trois terrains différents depuis son ouverture, il y a 16 ans, l'Hôtel de Glace s'installe de façon définitive au Village Vacances Valcartier (VVV). L'établissement fera partie intégrante du complexe récréotouristique de 65 millions $ qui ouvrira ses portes en décembre.

Pour le président-directeur général et fondateur du VVV, Guy Drouin, qui en a fait l'annonce mercredi matin, en conférence de presse, cette acquisition permet d'assurer la «pérennité» de l'Hôtel, «un symbole de renommée internationale».

«Nous prévoyons être là jusqu'à l'an 3000, après on verra. Avec le réchauffement de la planète, probablement qu'il y aura des palmiers à Québec...», a lancé M.Drouin, en badinant sur le réchauffement climatique.

Un montant de 5 millions $ a été investi pour l'achat et l'intégration au VVV de l'Hôtel, y compris de nouveaux équipements et les frais de commercialisation et de promotion.

L'Hôtel de Glace sera construit pour la prochaine saison hivernale à quelques pas du futur parc aquatique intérieur qui reproduira «en son et lumière», sous un mercure de 30 degrés, une ambiance polynésienne.

Le projet de plus de 100000 pieds carrés comprend entre autres une piscine à vagues, une quinzaine de glissades, une piscine familiale avec jeux d'eau et sept restaurants. Un hôtel quatre étoiles de 153 chambres, doté d'un spa «hors norme», accueillera les visiteurs. Il s'agira du plus important resort quatre saisons de l'est du Canada.

Selon M. Drouin, ce jumelage ne peut avoir qu'un effet positif sur l'achalandage des deux activités touristiques. «Ça va devenir un pôle d'attraction encore plus grand», mentionne M. Drouin, qui croit «désormais envisageable» d'attirer un tiers de million de visiteurs en hiver au VVV.

«Nous pensons que l'achalandage [à l'Hôtel de Glace] va s'accroître, puisque le Village Vacances Valcartier fait déjà partie des habitudes [de loisirs] des gens de Québec. Plus l'attrait est fort, plus les gens vont se déplacer.» L'Hôtel de Glace attire annuellement quelque 200 000 personnes.

Un choix longuement mûri

M. Drouin a amorcé les pourparlers il y a trois ans avec le fondateur de l'Hôtel de Glace, Jacques Desbois. «Jacques m'a appelé pour me demander si j'étais intéressé à ce qu'il vienne s'installer chez nous. Il voyait plus qu'un hôtel de glace dans son modèle d'affaires. Il y a eu beaucoup de pourparlers et nous en sommes venus à une solution juste et équitable.» Contrairement à la rumeur des dernières semaines, il n'a jamais été question d'un déménagement sur les Plaines.

M. Desbois est le premier à se réjouir du transfert de son hôtel dans les mains du patron de VVV, qualifiant la transaction de «l'aboutissement d'un choix longuement mûri». À son avis, le VVV représente «l'écrin idéal» pour assurer la survie de son établissement.

«Nous avons toujours eu à l'esprit de mettre en place une façon de se développer. C'est [maintenant] un modèle d'affaires fort et stable [...] Le concept est tout à fait en phase avec la clientèle nord-américaine.»

M. Desbois et son équipe resteront les maîtres d'oeuvre de la construction de l'Hôtel. «Ils ont développé une expertise, un know how dont nous voulons profiter», avance M. Drouin. 

Depuis son ouverture en 2001, l'Hôtel de Glace a connu trois emplacements : d'abord près des chutes Montmorency, ensuite à la station touristique Duchesnay (pendant neuf ans) et, finalement, sur les terrains de l'ancien jardin zoologique, dans le secteur Charlesbourg, une propriété de la Société des établissements de plein air du Québec.

Ouverture pour les Fêtes

Dans le plan d'affaires du grand patron du Village Vacances Valcartier, Guy Drouin, il est essentiel que l'Hôtel de Glace soit en mesure d'accueillir ses premiers visiteurs à temps pour la lucrative période des Fêtes, plutôt qu'au début de janvier comme c'est la coutume. «Nous allons mettre toutes les ressources possibles, de l'enneigement artificiel, de la machinerie, du personnel. Nous allons faire un maximum d'efforts pour ouvrir avant la période des Fêtes», soutient M. Drouin.

Le fondateur de l'Hôtel de Glace, Jacques Desbois, estime possible de devancer la construction de deux semaines. Il croit être capable d'y arriver en «ouvrant par phase», la configuration du nouveau site aidant. «On n'est pas plus fort que la nature, mais la plupart du temps, au cours des 16 dernières années, il y avait des possibilités tout à fait réelles qu'on puisse ouvrir plus tôt.»

Règle générale, l'Hôtel de Glace ferme ses portes vers le 20 mars. Il en coûte environ 800 000 $ pour ériger cette structure éphémère. «C'est beaucoup de sous à mettre sur un tas de glace et de neige», mentionne M. Drouin.

L'hôtel de glace en chiffres

1 million

Nombre de visiteurs depuis son ouverture en 2001

10 M$

Retombées économiques annuelles

800 000 $

Coût de construction

150

Nombre d'employés permanents et saisonniers

44

Nombre de chambres et de suites

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer