L'Industrielle Alliance acquerra les bureaux de Loto-Québec

L'Industrielle Alliance entend mettre la main sur le... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

L'Industrielle Alliance entend mettre la main sur le bâtiment de 2000 mètres carrés de Loto-Québec, poursuivant ainsi son expansion sur la Grande Allée.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'Industrielle Alliance poursuit ses emplettes sur la Grande Allée. Le Soleil a appris qu'elle entend mettre la main sur les bureaux délaissés par Loto-Québec. Ne reste que la signature chez le notaire pour officialiser la cession du vaste terrain et de son bâtiment évalués par la Ville à quelque 6 millions $.

«Je vous confirme que iA Groupe financier entend se porter acquéreur du 955, Grande Allée Ouest, à Québec», nous a répondu Pierre Picard, responsable des relations publiques. «La date prévue de clôture de la transaction est le jeudi 5 mai prochain.» La valeur de l'entente ne sera pas révélée avant. Ni les projets pour le site.

L'entreprise poursuit donc son expansion autour de son siège social planté à deux pas, au 1080, Grande Allée Ouest. Elle possède déjà plusieurs immeubles dans ce secteur.

La société d'État, qui se départit de la propriété acquise en 1997, corrobore l'information. «L'une des offres d'achat déposées à Loto-Québec a été acceptée», indique au Soleil le conseiller en relations de presse Danny Racine. Il ne donnera cependant pas de précisions avant la ratification : «Comme toute vente n'est jamais confirmée avant de passer chez le notaire, nous ne pouvons vous fournir plus de détails en ce moment.»

Pourquoi vendre? «On vend le bureau de Québec à des fins d'efficience», nous avait expliqué le directeur des communications et des relations de presse, Patrice Lavoie, l'automne dernier. 

Économies de 500 000 $

Cette opération «permettra de dégager des économies annuelles récurrentes d'environ 500 000 $», soutenait alors Loto-Québec.

L'entreprise étatique n'avait fixé aucun prix de départ pour lancer les enchères. «C'est ce qu'on appelle un appel d'offres sans mise à prix. On va voir.»

M. Lavoie soulignait en outre que les employés qui logeaient encore dans l'édifice de la Grande Allée Ouest seraient transférés dans le salon de jeux aménagés au centre commercial Fleur de Lys d'ici l'été qui approche. C'est d'ailleurs là que les gagnants iront quérir les lots à l'avenir.

L'immeuble du 955, Grande Allée Ouest, construit en 1994, a été acheté par la société d'État au début 1997 pour moins de 3 millions $. Il abritait, outre les bureaux, une collection d'oeuvres d'art. L'évaluation foncière de 5 975 000 $ de la Ville de Québec est fondée sur le marché immobilier du 1er juillet 2014. La valeur marchande actuelle pourrait être différente. 

Un seul bâtiment de 2000 mètres carrés est érigé sur le terrain de 16 613,70 mètres carrés, une superficie équivalente à plus de trois terrains de football américain.

Le processus de vente avait été officialisé le 15 octobre par la publication d'un appel d'offres. Les acheteurs potentiels avaient jusqu'au 10 décembre pour déposer leur proposition, accompagnée d'un chèque équivalent à 5 % de leur mise.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer