Exclusif

La croissance s'accélère pour Jeans Factory

Après l'ouverture de deux boutiques à Québec, dans... (Fournie par Jeans Factory)

Agrandir

Après l'ouverture de deux boutiques à Québec, dans Lebourgneuf et à Sainte-Foy, en plus d'une autre à Trois-Rivières, voilà qu'une semaine après l'ouverture de sa plus grande boutique, à Lévis, l'entreprise Jeans Factory doit embaucher plus de personnel.

Fournie par Jeans Factory

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La jeune bannière Jeans Factory ne se traîne pas les pieds. Au contraire, la croissance s'accélère. Après l'ouverture de deux boutiques à Québec, dans Lebourgneuf et à Sainte-Foy, en plus d'une autre à Trois-Rivières, voilà qu'une semaine après l'ouverture de sa plus grande boutique, à Lévis, l'entreprise doit embaucher plus de personnel.

«La réponse des consommateurs dépasse nos attentes, admet Annie Vallée, directrice de la bannière. À Lévis, notre produit fait fureur.»

Si ça ne chôme pas dans les boutiques, ça ne chôme pas dans les autres départements, car l'entreprise a choisi de fabriquer elle-même le mobilier des magasins pour conserver un même concept partout. C'est ce que les consommateurs de la région de Drummondville découvriront à la mi-juin dans le nouveau commerce qui ouvrira ses portes.

Les projets ne manquent pas pour le Centre-du-Québec où la nouvelle marque veut faire sa place. Sans vouloir révéler de secrets, Mme Vallée dit que la compagnie veut s'établir dans les villes en région. On peut penser à Thetford, Saint-Georges, Sainte-Marie ou encore Victoriaville ou Montmagny.

Spécialiste en immobilier

Pour faire avancer ses projets, Jeans Factory a maintenant un spécialiste en immobilier à son emploi, car la compagnie peut faire construire l'immeuble abritant sa boutique, acheter le local ou le louer.

«Nous avions annoncé en décembre que notre objectif serait d'une dizaine de boutiques dans les grandes villes régionales d'ici la fin de 2016, rappelle Mme Vallée. Incluant le magasin de Drummondville, les investissements représentent tout près de 2,5 millions $.»

Même si les jeans ne sont pas fabriqués au Québec, les modèles sont conçus ici spécialement pour la bannière. Depuis que la première boutique a été ouverte, les commentaires des clients sur place ou sur la page Facebook de la compagnie ont permis à la direction de se pencher sur des améliorations et quelques nouveaux modèles.

«Nous nous adaptons aux demandes de nos clients, soutient Mme Vallée. Nous visions une clientèle dans la tranche d'âge de 35 à 55 ans, mais nos produits attirent aussi les consommateurs plus jeunes. Nous travaillons donc sur de nouveaux modèles pour les hommes plus grands et pour les femmes qui veulent des jeans plus fashion. Des clients nous demandent aussi des jeans de différentes couleurs. Ça fait partie de nos plans.»

Mme Vallée précise que la philosophie de Jeans Factory demeure la même depuis le départ : offrir des jeans à des prix deux ou trois fois moins élevés que celui des grandes marques à qualité égale.

Outre les jeans réguliers, un département spécialisé pour les vêtements de base de travailleurs a été intégré aux boutiques.

De 25 employés au départ des premières boutiques, l'entreprise compte plus d'une cinquantaine de travailleurs maintenant. Ils devraient être une centaine d'ici la fin de l'année.

Site Web : www.jeansfactory.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer