Métallurgie Castech à l'amende pour la mort d'un travailleur

L'accident de travail mortel a eu lieu dans... (Fournie par la CNESST)

Agrandir

L'accident de travail mortel a eu lieu dans les installations de l'entreprise Métallurgie Castech de Thetford Mines, en mai 2015.

Fournie par la CNESST

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) La fonderie Métallurgie Castech, de Thetford Mines, a reçu un constat d'infraction de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et s'expose à une amende de 16 124 $ à 64 495 $ à la suite du décès du travailleur Mark Duffy.

M. Duffy, qui était âgé de 54 ans, travaillait comme électricien de maintenance le 19 mai 2015 et est mort quand sa tête s'est retrouvée coincée entre une poutrelle de toit et un pont roulant alors qu'il réparait un câble défectueux.

Pendant que M. Duffy et un collègue s'affairaient à remplacer le câble, un travailleur installé ailleurs dans l'usine avait actionné un autre pont roulant pour aller transvider des résidus et du sable dans un bac à un autre poste de travail. 

Le second pont roulant est venu heurter le premier, qui a été poussé sur une distance de 4,6 mètres, coinçant la tête de M. Duffy entre le dessus du chariot sur lequel il se tenait et une poutrelle de toit. Le quinquagénaire est mort des suites des blessures subies dans l'accident. 

Gestion déficiente

L'enquête de la CNESST a permis de déterminer que la gestion des activités était déficiente lors des activités d'entretien des ponts roulants, car aucun moyen de prévention n'était prévu pour empêcher une collision avec un pont roulant actif. 

L'employeur s'est conformé aux exigences de la CNESST, qui a exigé que les travaux de maintenance de ce pont roulant soient faits en neutralisant l'énergie électrique sur la totalité du chemin de roulement, qu'une procédure de cadenassage soit mise en place lors des travaux d'entretien et que des mesures soient prises pour éviter les collisions entre les ponts roulants.

La CNESST a également délivré à Métallurgie Castech un constat d'infraction qui lui vaudra, si elle est déclarée coupable, une amende variant de 16 124 $ à 64 495 $ pour une première offense et jusqu'à 322 479 $ en cas de récidive.

Selon les données de la CNESST, depuis cinq ans, trente-deux travailleurs du Québec ont été coincés mortellement par de l'équipement ou par un objet.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer