Electrolux renoue avec Julien

Carl-David Belley, vice-président directeur, et le pdg Gilles... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Carl-David Belley, vice-président directeur, et le pdg Gilles St-Pierre montrent un modèle d'évier produit chez Julien.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) C'est avec désarroi que Julien avait vu Electrolux quitter le Québec pour le Tennessee en 2014. Le fabricant d'appareils électroménagers était un important client de l'entreprise québécoise spécialisée dans la transformation du métal en feuille depuis 1995.

Déjà qu'à l'époque la récession américaine et la hausse de la valeur du huard coupaient les ailes de Julien qui réalisait 80 % de ses affaires au sud de la frontière. L'entreprise avait dû montrer la porte à une centaine de travailleurs. «Du jour au lendemain, les commandes avaient cessé», se rappelle le pdg, Gilles St-Pierre.

Après avoir fait appel à des fournisseurs locaux pour approvisionner ses usines d'assemblage aux États-Unis et au Mexique, voilà qu'Electrolux revient cogner à la poste de son vieux partenaire québécois afin qu'il lui fournisse les pièces en acier inoxydable utilisées dans la fabrication de lave-vaisselle, de cuisinières ou de réfrigérateurs. «Nous sommes redevenus des fournisseurs d'Electrolux aux États-Unis et au Mexique», annonce fièrement M. St-Pierre.

Comme d'autres clients industriels de Julien, Electrolux n'arrivait pas à dénicher un fournisseur fiable lui assurant un produit de haute qualité livré à temps. «La Chine, c'est bien beau, mais les fabricants ne cessent d'augmenter leur prix. Ils ne livrent pas à temps et la qualité laisse à désirer», explique M. St-Pierre en parlant d'une sorte de résurrection, ces dernières années, des activités de fabrication au Canada et aux États-Unis.

«Laissez-moi vous dire qu'Electrolux travaille fort pour que nous les suivions aux États-Unis», confie le pdg au Soleil. «Je ne vous cache pas que ça fait partie de nos plans compte tenu de notre volume d'affaires au sud de la frontière.»

Il y a toutefois un hic. Il est difficile de trouver au pays de l'Oncle Sam une main-d'oeuvre d'aussi bonne qualité qu'à Québec.

Il y a un monde de différence entre «travailler» l'acier inoxydable et l'acier ordinaire.

«Nous n'évoluons pas dans l'industrie lourde», précise le vice-président directeur, Carl-David Belley. «Nous fabriquons des composantes esthétiques. Nos clients qui paient, par exemple, 3000 $ pour un évier s'attendent à un produit parfait. Immaculé. Sans l'ombre d'une grafignure. Le savoir-faire de nos employés nous permet de maintenir un niveau de qualité très élevé. Cette expertise, nous ne la trouvons pas ailleurs.»

Parcours du combattant

Avec deux récessions majeures aux États-Unis, les dernières années ont ressemblé à un parcours du combattant pour Julien qui célèbre, en 2016, son 70e anniversaire. Fondée par Léo-T. Julien, l'entreprise a été rachetée en 1995 par Gilles St-Pierre et d'autres cadres de la compagnie.

Ce contexte économique difficile n'a pas empêché Julien de grandir. Depuis 1995, son chiffre d'affaires annuel a bondi de 10 à 95 millions $. L'entreprise se classe au premier rang comme fabricant de produits en acier inoxydable au Canada et dans le trio de tête en Amérique du Nord.

Et la création d'emplois a repris ses droits. Au cours des derniers mois, une vingtaine de nouveaux postes ont été créés. Ce qui fait passer le nombre de travailleurs à plus de 300. Une vingtaine d'autres nouveaux employés s'ajouteront dans les prochains mois.

C'est par la diversification de ses activités et par des acquisitions stratégiques que Julien a pu alimenter sa croissance. 

Parmi les emplettes payantes, notons celles de Doyon & fils, de Félisol et de Groupe Restau-Services - ces entreprises sont maintenant regroupées sous l'unité d'affaires Doyon Cuisine - qui a permis à Julien de devenir le plus grand distributeur de matériel de cuisine pour les professionnels au Québec.

À ses activités de sous-traitance industrielle pour les Electrolux, GE, Whirpool et Cisco de ce monde, Julien dessine et fabrique aussi les cuisines d'institutions comme les universités Yale et Harvard ou encore le Centre Bell et le Centre Vidéotron et des plus grands restaurants à New York et à Chicago. Ses marques de commerce Home Refinements (éviers et robinets haut de gamme) et Prochef (éviers) lui permettent d'entrer dans les cuisines des gens riches et célèbres et de monsieur et madame Tout-le-monde.

Habiller les trains et les sous-marins

La griffe de Julien ne se trouve plus seulement dans votre cuisine ou dans celle des plus grands restaurants du monde, mais aussi à bord des trains. Et, bientôt, d'un sous-marin.

Dans ses manoeuvres de diversification, Julien a mis au monde, en 2013, une nouvelle unité d'affaires : Julien Rail Solution.

VIA Rail lui a récemment accordé un contrat de 16,2 millions $ pour la conception, l'ingénierie, la fabrication et l'installation de nouveaux intérieurs pour 12 wagons du train The Canadian, qui relie Toronto à Vancouver.

Aux États-Unis, le transporteur ferroviaire Amtrak a fait appel au manufacturier de Québec pour la conversion de ses Supperliners Dinner Cars.

«Au cours de son mandat, le président Barack Obama a misé fortement sur le développement de trains à grande vitesse pour permettre aux Américains de se déplacer par voie ferroviaire à l'intérieur du pays. Pour nous, ça représente des occasions d'affaires alléchantes», indique le pdg de Julien, Gilles St-Pierre.

Alors que le secteur ferroviaire rapportait jadis en moyenne un peu plus de 1 million $ par année dans les coffres de Julien, il lui permet, aujourd'hui, d'empocher près de 20 millions $. «Il s'agit d'un secteur pour lequel les résultats varient beaucoup d'une année à l'autre», précise toutefois M. St-Pierre.

Julien n'est pas que sur les rails. L'entreprise habille aussi des navires.

«Nous participerons aussi bientôt à la rénovation d'un sous-marin au Canada», signale le pdg. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer