Bombardier confirme une commande évaluée à 534 M$US

Le Challenger 350... (Bombardier)

Agrandir

Le Challenger 350

Bombardier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Bombardier annonce vendredi avoir reçu une commande ferme estimée à plus d'un demi-milliard de dollars.

La commande de 20 avions Challenger 350 vient d'un client qui a choisi de garder l'anonymat.

Selon le prix courant en 2016 d'un biréacteur doté de l'équipement standard, la commande ferme est estimée à environ 534 millions $US (695 millions $), selon Bombardier Avions d'affaires.

Le biréacteur Challenger 350 pouvant emmener neuf passagers en configuration classique, est un biréacteur de 21 mètres qui propose une distance franchissable, à pleine charge passagers et carburant, de 5900 km. Ce qui permet de relier New York à Londres dans certaines conditions d'exploitation.

Le groupe est en proie à d'importantes difficultés avec son programme d'avions CSeries (de 100 à 160 sièges), dont le premier exemplaire devrait entrer en service commercial avant fin juin. Le retard de ce programme a eu pour conséquences la recherche de financement public, avec l'apport par le Québec de 1 milliard $US (1,3 milliard $) pour 49,5 % de la société pilotant le programme des deux modèles CS100 et CS300, et la mise en place d'un nouveau plan de licenciements portant sur 7000 employés avant la fin de l'année. Avec AFP

Le plongeon du titre a fait perdre beaucoup

Le plongeon du cours de l'action de Bombardier a fait perdre des centaines de millions à la famille qui contrôle l'entreprise, et ce, même si ses membres ont augmenté leur participation en achetant des millions d'actions supplémentaires.

La baisse la plus marquée s'observe du côté des quatre principaux actionnaires membres de la famille Bombardier-Beaudoin, peut-on constater dans la circulaire envoyée aux actionnaires de Bombardier en vue de l'assemblée annuelle du 29 avril prévue à Mirabel.

Les quatre membres en question de la famille sont: J.R. André Bombardier, Janine Bombardier, Claire Bombardier Beaudoin et Huguette Bombardier Fontaine. En date du 7 mars, ceux-ci contôlaient indirectement 249,5 millions d'actions multivotantes de catégorie A et 30,2 millions d'actions à droit de vote subalterne.

À la fin de l'exercice terminé le 31 décembre dernier, le titre de l'avionneur québécois avait perdu plus de 60 % de sa valeur en Bourse. À ce moment les actions de catégories A et B cotaient respectivement à 1,49 $ et 1,34 $ à la Bourse de Toronto.

De plus, les cinq membres de la famille qui siègent au conseil d'administration ont vu la valeur de leurs actions dégringoler de 200 millions $US.

Ainsi, la perte de J.R. André Bombardier est estimée à 156,9 millions $US. De son côté, le président émérite du conseil d'administration, Laurent Beaudoin, a perdu 30,6 millions $US. Pour le président exécutif du conseil, Pierre Beaudoin, la perte est de 2,77 millions $US. Celle de Jean-Louis Fontaine est évaluée à 10,2 millions $ US, alors que celle de Johanne Bissonnette est de 15 300 $US.

Par ailleurs, la circulaire indique que le président et chef de la direction, Alain Bellemare, a vu son salaire global dépasser celui de son prédécesseur au cours de l'exercice 2015.

La rémunération globale de l'homme de 54 ans a atteint 6,4 millions $ US, une somme qui comprend un salaire de base de 864 300 $US, 3,1 millions $ US d'attributions fondées sur des options, 655 200$US d'attributions fondées sur des actions, une prime de 1,2 million $US ainsi qu'un montant supplémentaire de 594 100 $US ayant entre autres servi à défrayer ses frais de déménagement.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer