EXFO embauche à Québec

Le fondateur, président du conseil d'administration et pdg... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Le fondateur, président du conseil d'administration et pdg d'EXFO, Germain Lamonde, assure que son entreprise «est en bonne santé».

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) EXFO a vécu sa traversée du désert au cours des trois dernières années. Depuis le début de l'exercice financier, le vent a tourné. Voilà que l'entreprise de Québec annonce le retour de la création d'emplois au sein de l'organisation qui compte plus de 1550 travailleurs dans 25 pays à travers le monde dont tout près de 600 dans la capitale.

«Nous allons avoir plusieurs postes à pourvoir, notamment à Québec», a indiqué mercredi au Soleil le fondateur, président du conseil d'administration et pdg d'EXFO, Germain Lamonde.

Déjà, une dizaine de postes sont affichés sur le site de l'entreprise spécialisée dans les équipements de tests et de données de rendement des réseaux des plus importantes sociétés de télécommunication sur la planète. Des postes de concepteur optique, d'architecte senior logiciel, de vérificateur de systèmes, de concepteur logiciel, d'assembleur et de gestionnaire de projets.

«Ça veut dire que l'entreprise est en bonne santé», a résumé Germain Lamonde au lendemain de la publication des résultats financiers d'EXFO pour le trimestre qui s'est terminé le 29 février dernier.

Encore plus de commandes

Et que son carnet de commandes est bien garni. Au 29 février dernier, il affichait tout près de 60 millions $US. Cinq millions de plus qu'à la même période en 2015. «Nous avons reçu plus de commandes que nous avons livré de produits au deuxième trimestre. Ça signifie que les revenus vont être à la hausse au cours des six prochains mois», suggère le haut dirigeant d'EXFO en soulignant que les ventes depuis le début de l'exercice financier 2016 atteignaient 108,8 millions $US, soit une augmentation de 1 % par rapport à la même période en 2015.

Au chapitre de sa rentabilité, EXFO a dégagé un bénéfice brut avant amortissement - c'est-à-dire les ventes moins le coût des ventes excluant l'amortissement - de 64,7 % des ventes comparativement à 61,7 % au deuxième trimestre de 2015. «C'est le plus haut niveau en quatre ans», a fait remarquer M. Lamonde que la santé financière de son entreprise est «saine». EXFO n'a pas de dette et a engrangé 44 millions $US dans ses coffres.

Se réinventer

Si les taux de change jouent en faveur d'EXFO par les temps qui courent et que la conjoncture économique aux États-Unis a favorisé la reprise des investissements de la part des grands opérateurs dans leurs réseaux, la principale raison de la performance de l'entreprise technologique de Québec au cours des six premiers mois de son exercice financier 2016 se trouve ailleurs, selon Germain Lamonde. Plus précisément dans les laboratoires de recherche et développement d'EXFO. 

En effet, au cours des trois dernières années, EXFO a rejoué ses cartes pour se positionner sur des créneaux à forte croissance dont celui de l'industrie du sans-fil. Dans son bilan du deuxième trimestre, Germain Lamonde a fait valoir qu'EXFO veut «tirer avantage de son leadership dans les tests sur fibre optique et les tests de réseaux 100G, grâce à la forte demande liée aux connexions à haute vitesse dans les réseaux longue distance, le Web 2.0 et les centres de traitement de données».

Dans l'industrie mondiale des télécommunications, EXFO a fait sa marque, notamment, avec ses appareils portables permettant de faire un diagnostic précis de l'état de santé des réseaux. Par ses efforts en recherche et de développement, EXFO a mis au point de nouvelles solutions qui procurent des gains de productivité aux opérateurs de réseaux fixes, de réseaux mobiles et de services Web.

«Nous nous sommes réinventés en proposant à nos clients des outils logiciels d'analyse qui s'installent sur les réseaux et qui permettent de collecter des informations en temps réel. Ces points de mesure permanents agissent comme une sorte d'intelligence artificielle offrant une visibilité de bout en bout des réseaux», a expliqué M. Lamonde en concluant que les «transformations» effectuées ces dernières années commençaient à porter leurs fruits.

À la Bourse de Toronto, l'action d'EXFO (TSX : EXF) a gagné 39 ¢ pour terminer la journée de mercredi à 4,62 $.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer