La Cité Verte met le cap sur le locatif

Afin de relancer le développement du projet de... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Afin de relancer le développement du projet de la Cité Verte, le promoteur SSQ Immobilier s'associe avec la société immobilière Cromwell et mise dorénavant sur le locatif

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le projet la Cité Verte bat de l'aile depuis quelques mois. Afin d'en relancer le développement, le promoteur SSQ Immobilier s'associe avec la société immobilière Cromwell et mise dorénavant sur le locatif, a appris Le Soleil.

Lancé officiellement en 2009, le développement de la Cité Verte se voulait le premier écoquartier dans la capitale. Au final, 800 unités d'habitation devaient être construites. Le projet, situé dans le quartier Saint-Sacrement, à Québec, était évalué à plus de 300 millions $.

Le développement prévoyait notamment 14 édifices, dont 11 neufs, ainsi qu'une piscine intérieure, un jardin communautaire, un parc linéaire et des espaces commerciaux.

Sept ans plus tard, les plans sont à revoir et la vocation du projet change en partie. Les résultats n'étant pas au rendez-vous, ce sont maintenant des unités locatives qui seront offertes, du moins pour la construction du bloc C - un édifice de 10 étages comptant 110 unités - car SSQ Immobilier refuse de s'avancer pour le reste du projet. Les logements du bloc C seront disponibles à partir de juillet 2017.

Lancé officiellement en 2009, le développement de la... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

Lancé officiellement en 2009, le développement de la Cité Verte se voulait le premier écoquartier dans la capitale. Au final, 800 unités d'habitation devaient être construites. Le projet, situé dans le quartier Saint-Sacrement, à Québec, était évalué à plus de 300 millions $.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Depuis le début de l'aventure, 65 des 68 condos disponibles dans les trois bâtiments recyclés et 13 maisons de ville, sur 14, ont trouvé preneur. Même si les fondations sont coulées depuis un bon moment, la deuxième phase de construction des maisons de ville - 10 unités - n'a toujours pas commencé. Cette dernière devrait toutefois être livrée pour septembre 2016, estime SSQ Immobilier.

Jointe par Le Soleil, la porte-parole de SSQ, Danielle Rioux, a confirmé que son entreprise avait dernièrement conclu un nouveau partenariat avec Cromwell Management pour la poursuite du développement du site de 93 000 mètres carrés situé à l'angle du chemin Sainte‐Foy et de l'avenue Ernest-Gagnon. Dans un document de la firme GDL Crédit Ressource, on peut d'ailleurs lire - lors de deux transactions - que SSQ a vendu une partie des terrains à Cromwell pour 8,3 millions $. SSQ Immobilier reste propriétaire du site à 70 %.

«On va revoir certains plans avec Cromwell», affirme Mme Rioux, au sujet du nombre d'unités qui seront construites dans les immeubles à venir. «Dans le cadre du partenariat, on va commencer par travailler sur le bloc C. La suite du développement sera à confirmer».

Encore huit bâtiments

Selon le plan initial dévoilé en 2009, encore huit bâtiments restent à lever de terre. «Les ventes ont été excellentes pour les bâtiments existants», assure Mme Rioux. «Cromwell Management est pour nous un partenaire de choix pour relancer le bloc C, dont le stationnement sous-terrain [198 places] est déjà construit. [...] Tout le volet écoresponsable de la Cité Verte a été livré», ajoute-t-elle.

En effet, outre la construction des rues, le promoteur a notamment installé à ce jour sur le site un système de collecte pneumatique des déchets et une centrale thermique qui assure la gestion énergétique de la Cité Verte. Il a aussi l'an dernier livré son centre sportif, qui contient notamment une piscine intérieure.

Rappelons qu'en 2009, le gouvernement provincial avait annoncé un investissement de 22,7 millions $ dans le projet. Hydro-Québec avait également annoncé une contribution qui pouvait atteindre 5 millions $ pour améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments à construire.

La société de gestion immobilière Cromwell de Montréal est de plus en plus présente dans la Ville de Québec. Elle est notamment derrière la construction de la tour Fresk dans le quartier Saint-Roch, un édifice de 20 étages, comprenant 169 logements locatifs.

Il s'agit d'un retour en arrière pour le gestionnaire d'actifs de Cromwell, Jean Morency, qui était à l'époque président-directeur général de SSQ Immobilier lorsque l'entreprise a acquis les terrains en 2005. «Pour le moment, on parle d'un premier immeuble locatif. C'est un marché très favorable. Et nous avons une vision locative sur le site. On pourrait toutefois s'adapter au fur et à mesure du développement du projet», indique M. Morency.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer