Trois hôtels d'une chaîne américaine seront exploités à Cuba

Le responsable des activités en Amérique latine de... (Associated Press)

Agrandir

Le responsable des activités en Amérique latine de Starwood, Jorge Giannattasio, a indiqué que l'entreprise investira des millions de dollars pour rénover et repenser l'apparence des hôtels Quinta Avenida, Santa Isabel et Inglaterra, engager et former de nouveaux employés et rouvrir les hôtels d'ici la fin de l'année.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

La chaîne hôtelière Starwood va s'implanter à Cuba, donnant le coup d'envoi du retour sur l'île communiste des multinationales américaines depuis la révolution castriste de 1959.

Starwood, qui détient Le Meridien, le Sheraton, W et Westin, a annoncé dans la nuit de samedi à dimanche avoir conclu des accords avec les autorités cubaines portant sur des millions de dollars d'investissements.

Cette annonce intervient à la veille de la visite historique de Barack Obama à La Havane, première visite d'un président américain sur l'île communiste depuis 1928.

La chaîne hôtelière va ouvrir deux hôtels d'ici la fin de l'année 2016, selon les termes de l'accord.

Elle va gérer l'hôtel Glaglater, ouvert en 1875 en plein coeur de La Havane.

Starwood va aussi reprendre l'hôtel Quinta Avenida, également situé dans la capitale. Celui-ci ouvrira en fin d'année sous la marque Sheraton et disposera de 186 chambres.

Le groupe hôtelier a en outre signé une lettre d'intention avec les autorités cubaines pour un troisième établissement: l'hôtel Santa Isabel, également à La Havane.

Pour ce dernier établissement, Starwood doit encore recevoir le feu vert du département américain du Trésor, l'équivalent du ministère français des Finances et de l'Economie. Le Trésor est le gardien des sanctions économiques américaines.

Le responsable des activités en Amérique latine de Starwood, Jorge Giannattasio, a indiqué que l'entreprise investira des millions de dollars pour rénover et repenser l'apparence des hôtels Quinta Avenida, Santa Isabel et Inglaterra, engager et former de nouveaux employés et rouvrir les hôtels d'ici la fin de l'année.

Malgré la décision du président démocrate Barack Obama, fin 2014, de normaliser les relations des Etats-Unis avec Cuba, l'embargo économique décrété en 1962 au coeur de la Guerre froide reste encore en place. Il ne peut être levé qu'avec l'aval du Congrès, actuellement contrôlé par les républicains.

Aussi, pour pouvoir établir leurs enseignes à Cuba, les groupes candidats doivent déposer des demandes de licences auprès du Trésor. Starwood assure les avoir obtenues pour les deux premiers hôtels.

«Il n'y aucun doute que l'ensemble du secteur hôtelier américain est très intéressé par Cuba. Nous sommes très heureux d'être les premiers», s'est réjoui Thomas Mangas, le directeur général de Starwood.

Les multinationales se bousculent

Outre Starwood, d'autres entreprises américaines pourraient annoncer dans les tout prochains jours leur implantation à Cuba.

C'est le cas de Marriott International, concurrent de Starwood, dont le patron Arne Sorenson ferait partie de la délégation accompagnant le président américain pour son voyage historique dans l'île.

L'opérateur télécoms AT&T est aussi en discussions avec la compagnie nationale de télécommunications cubaine ETECSA, avait indiqué à l'AFP le 11 mars dernier une source proche du dossier.

Les grandes compagnies aériennes United Airlines et American Airlines font actuellement pression sur les autorités américaines pour obtenir des licences afin d'opérer au plus vite des vols commerciaux quotidiens vers et de La Havane.

Depuis le dégel des relations américano-cubaines en décembre 2014, le tourisme a explosé à Cuba. Environ 3,5 millions de touristes ont visité l'île communiste en 2015, en hausse de 17% sur un an. Le bond est beaucoup plus spectaculaire côté américain: 161.000 Américains ont visité Cuba l'an dernier, en hausse de 77% sur un an.

Ce chiffre devrait grossir avec le temps, car les citoyens américains ne peuvent actuellement visiter l'île que sous des conditions très strictes. Avec AP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer