Budget: billets verts pour virage vert

Pour soutenir les investissements privés pour faire place... (Photo 123rf/ Ievgenii Biletskyi)

Agrandir

Pour soutenir les investissements privés pour faire place à l'électricité, le gouvernement annonce la mise en place d'un nouveau rabais tarifaire en faveur du secteur manufacturier et de celui de la transformation des ressources naturelles.

Photo 123rf/ Ievgenii Biletskyi

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le gouvernement du Québec déplie les billets verts pour encourager les entreprises à prendre le virage vert.

Dans son Plan économique 2016-2017 dévoilé jeudi, le ministre des Finances, Carlos Leitão, annonce des initiatives totalisant 850 millions $ au cours des cinq prochaines années pour appuyer les entreprises du secteur manufacturier dans leur processus d'innovation.

De cette enveloppe, une somme de 539 millions $ sera mise à la disposition des PME pour qu'elles utilisent davantage l'électricité plutôt que les autres sources d'énergie plus polluantes.

Pour soutenir les investissements privés à cette fin, le gouvernement annonce la mise en place d'un nouveau rabais tarifaire d'électricité en faveur du secteur manufacturier et de celui de la transformation des ressources naturelles.

Ce rabais sera accordé aux détenteurs du tarif de grande puissance (tarif L), soit près de 150 des plus grandes sociétés québécoises.

Avec cette mesure budgétaire, le ministre Leitão fait le calcul que les entreprises investiront, dès cette année, 350 millions $ et éventuellement 2,6 milliards $ d'ici 2020.

Avec ce nouveau rabais, le gouvernement soutiendra 40 % des investissements effectués par les entreprises. Le coup de pouce de l'État pourra même atteindre 50 % pour les investissements permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Prenons le cas d'une entreprise dont les coûts d'électricité annuels sont de 50 millions $. Elle décide d'investir 80 millions $ afin de réduire de 20 % ses émissions de gaz à effet de serre. Sur une période de quatre ans, elle pourra recevoir un rabais cumulatif de 40 millions $, soit la moitié des coûts de son projet d'investissement.

Commercialisation des propriétés intellectuelles

Par ailleurs, Québec annonce la mise en place d'un allègement de 135 millions $ de l'impôt sur le revenu des sociétés innovantes afin d'appuyer la commercialisation des propriétés intellectuelles québécoises. Québec veut que les innovations faites par les entreprises d'ici profitent aux Québécois.

«Au cours des dernières années, le Québec a réalisé des progrès significatifs en matière d'investissement en recherche et développement», a signalé M. Leitão. «Toutefois, il faut s'assurer que les innovations conçues par les entreprises québécoises résultent en des activités commerciales au Québec.»

Finalement, le gouvernement prévoit dépenser 600 millions $ au cours des cinq prochaines pour soutenir l'innovation dans les secteurs clés de l'économie québécoise, notamment dans l'aérospatiale, les sciences de la vie, le tourisme et l'industrie agroalimentaire.

D'autres mesures pour stimuler l'économie et l'investissement privé

162 M$: sur cinq ans pour la future Stratégie numérique du Québec

65 M$: de plus pour les fonds d'amorçage technologique

32,5 M$: sur trois ans pour l'exportation des innovations québécoises

Ce qu'ils ont dit

«Plusieurs des mesures sont mises en place sur une période de cinq ans. C'est dire que les impacts ne se feront probablement pas sentir de manière significative à court terme. Toutefois, comme la prévisibilité est un élément important pour la décision des entreprises d'investir, il s'agit là d'un pas dans la bonne direction.» 

- Yves-Thomas Dorval, pdg du Conseil du patronat du Québec

***

«La mise en place du crédit d'impôt à la rénovation RénoVert est une très bonne nouvelle d'abord pour les ménages québécois qui feront des travaux de rénovation écoresponsables, mais aussi pour le secteur de la construction résidentielle qui connaît des années moins fastes avec une diminution des mises en chantier.» 

- François-William Simard, directeur des communications de l'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec

***

«Nous savons tous que le Québec est un leader dans la lutte aux changements climatiques. Je peux dire qu'avec les mesures annoncées aujourd'hui, le climat est encore plus propice aux changements favorisant la création d'entreprises innovantes et d'emplois verts.» 

- Denis Leclerc, président d'Écotech Québec

***

«Il est déplorable de constater tous les détours que prend ce gouvernement pour éviter de rechercher de nouvelles sources de revenus. Il poursuit donc inexorablement son processus de démantèlement de l'État, sans consultation préalable ni mandat.» 

- Jacques Létourneau, président de la CSN, qui critique la décision du gouvernement de réduire les charges fiscales des entreprises.

Partager

À lire aussi

  • Budget: la dette avant l'éducation

    Actualités

    Budget: la dette avant l'éducation

    L'inquiétude concernant la faible importance accordée à l'éducation par le gouvernement provincial demeure généralisée chez les représentants... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer