Mises à pied à la Davie: le président de la CSN juge le litige «énigmatique»

-... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

-

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lia Lévesque
La Presse Canadienne
Montréal

La CSN dit veiller au grain, afin que les 189 mises à pied déjà annoncées au chantier maritime Davie, en raison d'un litige avec la Société des traversiers, ne deviennent pas plus importantes.

Au cours d'une entrevue mercredi dans le cadre du conseil confédéral de la CSN à Montréal, le président de la centrale, Jacques Létourneau, s'est dit préoccupé par ce litige qu'il a qualifié d' «énigmatique».

Des médias régionaux ont déjà laissé entendre que le nombre de mises à pied pourrait dépasser les 200 si le litige ne se règle pas bientôt.

Le fond du litige vient de modifications qui ont été apportées au système électrique de deux navires et pour lesquelles la Davie veut être payée. Mais la Société des traversiers refuse de payer.

Les travailleurs mis à pied ont en quelque sorte fait les frais de ce litige entre les deux sociétés.

M. Létourneau note que le syndicat de la Davie sera bientôt en négociation pour le renouvellement de sa convention collective et qu'il faudra voir à ce que le maintien des emplois y soit assuré.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer