Charest nie avoir fait du lobbying pour TransCanada

L'ancien premier ministre Jean Charest était à Québec... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

L'ancien premier ministre Jean Charest était à Québec mercredi.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Je ne travaillais pas pour TransCanada. Je ne faisais pas de lobbying pour TransCanada.»

L'ancien premier ministre Jean Charest a rejeté du revers de la main, mercredi, les révélations du Globe and Mail à l'effet qu'il aurait tenté d'organiser, plus tôt cette année, une rencontre entre les promoteurs de l'oléoduc Énergie Est et le secrétaire principal de Justin Trudeau.

Selon le quotidien torontois, M. Charest aurait évoqué, lors de son échange portant sur différents sujets, la possibilité d'organiser une telle rencontre.

Toujours selon l'article du Globe and Mail, le cabinet du premier ministre Trudeau a refusé parce que la démarche de M. Charest, qui est aujourd'hui associé du bureau de Montréal de la firme d'avocats McCarthy Tétreault, ne respectait pas les règles fédérales en matière de lobbyisme.

«Est-ce que je travaillais pour TransCanada? C'est non. Sans équivoque. Est-ce que je faisais du lobbying pour TransCanada? La réponse, c'est non», a martelé Jean Charest qui était conférencier, mercredi, lors d'un colloque portant sur l'impact du Partenariat Trans-Pacifique. «Il n'y a pas eu de lobbying. Je ne travaillais pas pour TransCanada. Fin de l'histoire.»

Par contre, il n'a pas nié avoir eu une «communication» avec le cabinet du premier ministre du Canada. Une «communication» qui s'est faite après le 30 septembre, soit après qu'il eut terminé son mandat de «conseiller stratégique» auprès de la haute direction de TransCanada.

«J'ai eu une communication. Ce n'était pas le sujet [en parlant de TransCanada]. Ç'a été soulevé, mais ce n'était pas le sujet. Ce n'était pas ça la raison de l'appel. Je n'irai pas dans les détails», a indiqué Jean Charest en refusant de préciser la raison précise de son «appel» au cabinet de Justin Trudeau.

Interrogé à savoir s'il avait été questionné par le Commissariat au lobbying du Canada depuis la publication de l'histoire par le Globe and Mail, l'ancien premier ministre a répondu par la négative. «Si les gens veulent m'interroger, je suis prêt à répondre à toutes les questions.»

Projet controversé au Canada, l'oléoduc Énergie Est est un projet de pipeline de 4600 kilomètres qui transportera environ 1,1 million de barils de pétrole par jour de l'Alberta et la Saskatchewan vers les raffineries de l'est du Canada et un terminal maritime au Nouveau-Brunswick.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer