Trophées Teddy: Bombardier, championne du gaspillage de fonds publics

Et le gagnant du Teddy est Bombardier. «Pour un demi-siècle à siphonner les... (La Presse)

Agrandir

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Et le gagnant du Teddy est Bombardier. «Pour un demi-siècle à siphonner les fonds publics.»

À quelques jours de la remise des Oscars récompensant ce qui se fait de mieux au cinéma, la Fédération canadienne des contribuables annonçait, mercredi, les noms des gagnants des prix Teddy, qui souligne les pires cas de gaspillage de fonds publics au Canada.

Pourquoi le nom de Teddy? Pour rappeler le passage dans le mandarinat fédéral d'un haut fonctionnaire du nom de Ted Weatherhill qui avait été congédié en 1999 pour avoir mis les mains dans l'assiette au beurre un peu trop souvent. Il avait notamment touché un remboursement de 700 $ pour défrayer les coûts d'un repas au restaurant qu'il avait partagé avec une autre personne.

Bombardier est la «vedette» de la remise des prix Teddy 2015. Le fabricant québécois d'avions et de trains reçoit un Teddy «pour l'ensemble de son oeuvre», signale Aaron Wudrick, le directeur fédéral de la Fédération canadienne des contribuables. 

«L'entreprise détient l'honneur discutable d'être l'un des plus anciens bénéficiaires de l'aide publique accordée aux entreprises du Canada, puisqu'elle a reçu au moins 3,8 milliards $ de fonds publics (en dollars de 2015) depuis 1966.»

L'organisme non partisan qui lutte pour une baisse des taxes et du gaspillage ainsi que pour un gouvernement redevable envers les citoyens dresse la liste des montants reçus par Bombardier de la part des différents paliers de gouvernement :

- 1,1 milliard $ reçus du gouvernement fédéral en 49 occasions différentes entre 1966 et 2009;

- 1,1 milliard $ accordés par le gouvernement fédéral à de Havilland Canada (acquise par Bombardier en 1992) en 35 occasions différentes entre 1972 et 1996;

- 300 millions $ reçus du gouvernement du Royaume-Uni en 2008;

- 1,3 milliard $ reçus du gouvernement du Québec en 2015.

«Certes, Bombardier n'est pas la seule entreprise canadienne qui survit grâce à l'argent des contribuables, mais elle symbolise le mieux, et depuis longtemps, le gaspillage financier, la déformation économique et la manipulation politique qui caractérisent l'aide aux entreprises privées défaillantes par des fonds publics», avance la Fédération canadienne des contribuables en rappelant que Bombardier souhaitait obtenir un nouvel appui financier d'Ottawa.

Histoire d'érection

Guide touristique du ministère du Tourisme et de... (Tirée du site www.tourismpei.com) - image 3.1

Agrandir

Guide touristique du ministère du Tourisme et de la Culture de l'Île-du-Prince-Édouard

Tirée du site www.tourismpei.com

Parmi les autres gagnants d'un Teddy, soulignons la «performance» du ministère du Tourisme et de la Culture de l'Île-du-Prince-Édouard.

Ce dernier a fait publier 180 000 exemplaires de son guide touristique 2015 sur lequel se prélasse un couple sur la plage. Le monsieur sur la photo semble heureux comme un roi.

«Malheureusement, le ministère n'a manifestement pas remarqué le renflement semblable à une érection dans le short de l'homme!» soulève la fédération.

Évidemment, la publication du guide a soulevé toutes sortes de commentaires.

«La couverture de la version en ligne a immédiatement été remplacée par l'image d'un phare, mais les 180 000 exemplaires imprimés sont toujours en circulation.»

Pour en savoir plus sur les prix Teddy : http://www.taxpayer.com/

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer