Tourisme: les Américains sauvent la mise

Près de 4,9 millions de personnes ont visité... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Près de 4,9 millions de personnes ont visité la capitale en 2015, une hausse de 2,5 % par rapport à 2014.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La faiblesse du dollar canadien a eu bien des effets négatifs en 2015, mais certainement pas dans le secteur touristique. L'augmentation du nombre de visiteurs américains a sauvé la saison et permis à l'Office du tourisme de Québec (OTQ) d'enregistrer un bilan positif.

Pour 2015, la Ville de Québec a connu une légère hausse de 2,5 % du volume de touristes selon les prévisions du Conference Board du Canada par rapport à 2014. Près de 4,9 millions de personnes ont visité la capitale, ce qui s'est traduit par des dépenses touristiques de 1,4 milliard $.

Le directeur de l'OTQ, André Roy, affirme qu'il s'agit d'une année «au-delà des espérances». «C'est positif. Évidemment, on souhaite toujours mieux», indique-t-il. «Toutefois, on s'attendait à une petite baisse. On savait que le carnet de commandes au niveau du tourisme d'affaires était un peu plus tranquille en 2015 [- 6,7 %] qu'il l'avait été en 2014. Et aussi, nous avons eu un hiver assez difficile l'an dernier. La température n'avait pas été très clémente. Rappelons-nous aussi qu'au courant des mois de juin et de juillet, la température exécrable avait eu un impact sur les établissements comme le Village Vacances Valcartier», ajoute-t-il.

Malgré les caprices de dame Nature, les Américains ont tout de même été plus nombreux à séjourner dans la capitale. Grâce à la forte devise américaine et au faible coût du carburant, «on est allé chercher une portion de la clientèle américaine que nous avions perdue dans les années 2002 et 2003», se réjouit M. Roy, ajoutant que depuis 2003, à Québec, «nous avions perdu près de 500 000 touristes américains».

D'ailleurs, selon les données recensées par Statistique Canada, le nombre d'Américains qui ont visité la province a grimpé de 9,5 % en 2015 par rapport à 2014, tandis que les touristes internationaux ont également été plus nombreux avec un bond de 7,2 %. Du côté de l'aéroport international Jean-Lesage, plus de 1,5 million de passagers ont franchi les services de sécurité de l'établissement, ce qui représente une croissance de 2,0 %. 

Quant aux établissements hôteliers de la région, l'année 2015 a aussi été quelque peu plus lucrative avec plus de 2,4 millions de chambres vendues (+ 0,8 %). Toutefois, prévient le directeur de l'OTQ, l'augmentation ne représente pas le marché de l'hébergement dans son ensemble. 

«Les chambres vendues, c'est vraiment dans les établissements commerciaux. Cela ne calcule pas les Airbnb», déplore-t-il. «La nouvelle loi 67 va justement régler le problème. Présentement, on voit une faible croissance au niveau des chambres vendues. Par contre, on sait que Airbnb est en pleine croissance. Si l'on tient compte des chambres louées via Airbnb, probablement que nous aurions une croissance plus grande que 0,8 %.»

En ce qui a trait au secteur des croisières internationales, Québec a accueilli un nombre record de 122 escales (168 000 visiteurs) de 29 navires différents.

2016 encore meilleure

Pour 2016, l'OTQ s'attend à une aussi bonne cuvée, voire meilleure grâce à plusieurs congrès et réunions d'affaires qui sont déjà planifiés, notamment le Sommet international des coopératives (du 11 au 13 octobre) et le Congrès mondial des jeunes chambres (31 octobre au 4 novembre). Ensemble, les deux événements devraient attirer près de 7000 personnes cet automne.

«L'arrivée de l'Alliance de l'industrie touristique cette année renforcera nos liens avec les autres destinations, notamment avec Montréal qui, comme Québec, est une importante porte d'entrée de la province. Nous travaillerons en collaboration afin de maximiser le rayonnement à l'international de la destination touristique du Québec. De plus, le taux de change, le prix de l'essence et une année plus intéressante sur le plan du tourisme d'affaires devraient nous permettre d'améliorer notre performance en 2016», estime le directeur.

Pour les prochains mois, l'OTQ entend concentrer ses efforts à charmer le marché américain. «On va mettre 70 % de notre budget de la campagne pour l'été dans le marché du nord-est des États-Unis», conclut M. Roy.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer