Michelle Doré nommée au C. A. de Fairbooking

Cette semaine, Michelle Doré a été invitée à... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Cette semaine, Michelle Doré a été invitée à participer à l'assemblée générale annuelle du regroupement français Fairbooking.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La présidente de l'Association des hôteliers de la région de Québec (AHRQ), Michelle Doré, a officiellement été nommée jeudi au conseil d'administration du regroupement français Fairbooking.

Samedi dernier, Mme Doré s'était envolée pour Paris afin notamment de discuter avec des responsables de Fairbooking de l'influence des compagnies de réservation en ligne, notamment Booking.com et Expedia, et trouver des pistes de solution. Après plusieurs jours de pourparlers, un partenariat a été être conclu entre les deux associations. Quant à l'Association hôtellerie Québec (AHQ), qui était aussi du voyage, son directeur général, Xavier Gret, présentera éventuellement l'entente à son conseil d'administration.

L'objectif du partenariat intercontinental est d'offrir une plateforme Web unique «écoresponsable». Cette dernière est déjà bien implantée en France, avec Fairbooking.com. Contrairement aux compagnies de réservation en ligne, Fairbooking ne demande pas de frais par nuitée, et le site est principalement financé grâce aux adhésions annuelles.

Cette semaine, Mme Doré a été invitée à participer à l'assemblée générale annuelle du regroupement français. Elle a aussi rencontré des membres de la mairie de Paris où elle a notamment discuté d'hébergement illégal.

«C'est partout pareil. Les sujets des conférences, c'était l'hébergement illégal et les OTA [Online Traveler Agency]. On aurait dit une réunion à Québec. Le problème est le même partout», indique au bout du fil Mme Doré. «Et la seule façon d'avoir un impact, c'est de se parler. [...] Pour Airbnb, une division à la mairie de Paris souhaite s'asseoir avec toutes les grandes capitales européennes. Ils veulent avoir un réseau pour comprendre [Airbnb] afin d'avoir une position et comprendre quels sont les inconvénients que cela apporte. Après ça, voir ce qu'ils peuvent faire ensemble», ajoute-t-elle, trouvant l'idée très intéressante.

La présidente de l'AHRQ promet qu'il y aura d'autres initiatives du genre au cours des prochains. «C'est la première fois qu'on se parle comme ça. La prochaine étape va être de parler au Canada et aux États-Unis», espère Mme Doré. «Peut-être qu'un jour nous allons avoir une association Québec-Canada-États-Unis-Europe», conclut-elle.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer