Exclusif

Hydro-Québec coupera 14 M$ de bonis salariaux en 2016

En 2014, Hydro-Québec avait versé 34 millions $... (Photo d'archives)

Agrandir

En 2014, Hydro-Québec avait versé 34 millions $ en rémunération incitative, après que la société eut atteint ses objectifs.

Photo d'archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Hydro-Québec sabre 5 % dans les bonis de ses employés non syndiqués, notamment certains postes de cadres. Cela représente une économie pour la société d'État de 14 millions $ pour l'année 2016, a appris Le Soleil.

«Une modification à la politique de rémunération incitative [bonis] applicable au personnel non syndiqué a été apportée, tout comme cela avait été fait pour le personnel syndiqué en 2014», a confirmé lundi Serge Abergel, porte-parole de la société d'État, ajoutant qu'il y a deux ans, les bonis avaient été «complètement éliminés» pour les employés syndiqués et non partiellement comme c'est le cas présentement pour les travailleurs non syndiqués. Certaines personnes vont encore toucher entre 3 % et 10 % tout dépendamment de leurs catégories d'emplois, précise-t-il.

À titre d'exemple, en 2014, Hydro-Québec avait versé 34 millions $ en rémunération incitative, après que la société eut atteint ses objectifs. Le but de cette nouvelle mesure, en vigueur depuis le 1er janvier, s'inscrit dans une démarche de «gains d'efficience», souligne le porte-parole d'Hydro Québec.

«C'est une économie nette de 14 millions $ sur la masse salariale, ce n'est pas négligeable. Et cela exerce aussi une pression à la baisse sur les tarifs d'électricité au bénéfice de la clientèle. Du point de vue du bénéfice net, nous avons une charge de moins; forcément, c'est une économie qui a un impact positif», explique-t-il. Ce sont environ 2500 employés qui sont touchés par la modification.

Nouvelle politique

La nouvelle politique de rémunération chez Hydro-Québec stipule que le niveau maximal de la rémunération incitative est «réduit de 5 %» pour les cadres intermédiaires, les cadres de maîtrise, les professionnels, les adjointes administratives et les secrétaires de la direction. Pour le personnel de bureau non régi, la rémunération incitative est abolie.

En contrepartie, dès le début de l'année 2017, Hydro-Québec augmentera de 4,5 % les salaires de base et les échelles salariales pour les cadres intermédiaires, les cadres de maîtrise, les professionnels, les adjointes administratives et les secrétaires de direction. Quant aux personnels de bureau non régi, leur salaire grimpera de 4,2 %.

«Le principal objectif de ce changement est de réduire l'écart entre les salaires de base des employés syndiqués et non syndiqués», explique M. Abergel. «De plus, le versement de la totalité de la rémunération incitative visant l'ensemble du personnel non syndiqué, incluant les cadres à contrat, devient conditionnel à l'atteinte du déclencheur financier fixé par le conseil d'administration d'Hydro-Québec.»

En 2014, Hydro-Québec avait procédé à un gel de la rémunération de ses employés syndiqués. Le gel s'appliquait aussi pour l'année suivante. Toutefois, en 2015, une partie de la rémunération incitative (4,2 %) qui avait été abolie a été intégrée aux échelles salariales.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer