Suncor Énergie s'entend avec Canadian Oil Sands

Une usine de sables bitumineux de Suncor près... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Une usine de sables bitumineux de Suncor près de Fort McMurray, en Alberta.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Calgary

Suncor Énergie a réussi à s'entendre avec Canadian Oil Sands au sujet de sa prise de contrôle en haussant de 12% la portion en actions de son offre. Les deux entreprises de Calgary soutiennent dorénavant la proposition évaluée à 6,6 milliards $, ce qui met officiellement fin à des mois de querelles acrimonieuses.

Suncor (TSX:SU) offre maintenant 0,28 action pour chaque titre de Canadian Oil Sands (TSX:COS), alors qu'elle n'allongeait que 0,25 action de Suncor dans la version précédente de sa proposition.

Puisque l'offre est essentiellement un échange d'actions, sa valeur monétaire va fluctuer. En fonction des prix de clôture de vendredi, la nouvelle offre est de 8,74 $ par action de COS, en hausse par rapport à 7,81 $ par action dans la formule originale de l'offre.

La portion en action vaudrait 4,2 milliards $, contre 3,8 milliards $ dans l'ancienne proposition, si toutes les actions de COS étaient déposées. La valeur totale de l'accord comprend une dette de 2,4 milliards $, que Suncor devra assumer.

Les deux entreprises ont émis un communiqué de presse conjoint dans lequel elles affirment que les deux conseils d'administration et l'investisseur Seymour Schulich, un important actionnaire de Canadian Oil Sands, appuient la nouvelle offre, qui expirera le 5 février, soit neuf jours après la date limite révisée du 27 janvier que Suncor avait fixée après l'expiration de son offre originale. Cette dernière n'avait pas réussi à obtenir un appui suffisant des actionnaires de COS.

M. Schulich avait d'ailleurs dénoncé l'ancienne offre de Suncor et acheté des pleines pages de publicités dans plusieurs grands journaux pour conseiller aux autres actionnaires de rejeter le prix qui leur était offert à l'origine.

«Depuis que Suncor a présenté son offre initiale, notre conseil a constamment respecté notre engagement de maximiser la valeur pour tous les actionnaires. Cette convention respecte cet engagement, en offrant à nos actionnaires un ratio d'échange plus élevé pour leurs actions malgré une chute de 37% des prix au comptant du pétrole», a affirmé lundi le président du conseil de COS, Don Lowry.

M. Schulich a indiqué dans le même communiqué qu'il encourageait les autres actionnaires de COS de se joindre à lui en acceptant la nouvelle offre, qui est toujours assujettie à certaines conditions.

Suncor veut au moins 51% des actions de COS - une condition assouplie par rapport à l'offre originale, qui exigeait qu'au moins 66,6% des actions soient déposées. Le conseil de Canadian Oil Sands a accepté de verser à Suncor une indemnité de rupture 130 millions $ si certains des conditions n'étaient pas respectées.

Si l'offre est acceptée, Suncor deviendra de loin le plus grand actionnaire du projet de sables bitumineux Syncrude, qui est exploité par la Pétrolière Impériale (TSX:IMO).

«Nous nous réjouissons d'avoir le soutien du conseil d'administration et des actionnaires de COS, y compris celui de Seymour Schulich, et nous avons été informés de leur intention de déposer leurs actions», a déclaré le président et chef de la direction de Suncor, Steve Williams.

«Ensemble, nous présentons cette offre complète, équitable et finale aux actionnaires de COS et nous les encourageons à déposer leurs actions.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer