Alberta: usine pétrolière fermée après une explosion

Le président de la direction de Nexen, Fang... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le président de la direction de Nexen, Fang Zhi, a déclaré à la conférence de presse que l'incident marquait «l'un des jours les plus difficiles dans l'histoire de Nexen».

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Calgary

Un haut dirigeant de l'entreprise Nexen a indiqué que l'usine près de Fort McMurray resterait fermée le temps que les enquêteurs déterminent la cause d'une explosion, survenue vendredi, qui a entraîné la mort d'un travailleur, en plus d'en blesser gravement un autre.

Ron Bailey, le vice-président principal des activités canadiennes de Nexen, a affirmé en conférence de presse à Calgary, samedi, qu'il était encore trop tôt pour dire à quel moment l'usine de Long Lake rouvrira ses portes.

M. Bailey a précisé que les installations étaient encore chauffées pour éviter que le froid n'endommage le matériel. Samedi après-midi, à Fort McMurray, le mercure a chuté à moins 29 degrés Celcius.

L'explosion a eu lieu vendredi après-midi dans une unité faisant partie des installations d'hydrocraquage, qui servent à briser les molécules d'hydrocarbone en petites pièces pour que le produit pétrolier soit plus léger lorsqu'il sera envoyé.

Nexen a affirmé dans un communiqué vendredi soir qu'il n'y avait pas de «danger immédiat» pour les communautés environnantes ou pour les employés toujours sur le site.

La personne blessée a été transportée à une unité de soins pour les brûlés à Edmonton, a affirmé M. Bailey.

La victime et l'employé blessé, qui effectuaient des travaux d'entretien, ont été les seuls affectés par l'explosion, a-t-il assuré. En temps normal, de 100 à 500 employés sont sur le site selon les besoins.

«Nos employés, nos entrepreneurs et les communautés voisines sont notre principale préoccupation en ce moment, et nous pouvons confirmer que nous avons pris des mesures pour s'assurer de leur bien-être et de leur sécurité. Nous continuons de leur fournir de l'information ponctuellement», a-t-il ajouté.

Le ministère albertain de la Santé et de la Sécurité au travail, ainsi que l'Agence de règlementation de l'énergie de l'Alberta ont envoyé leurs employés sur le terrain.

L'entreprise située à Calgary avait été achetée par le groupe pétrolier chinois CNOOC il y a plus de deux ans. Le président de la direction de Nexen, Fang Zhi, a déclaré à la conférence de presse que l'incident marquait «l'un des jours les plus difficiles dans l'histoire de Nexen».

«Notre devise à CNOOC est qu'il n'y a rien de si important (pour remettre en question) la sécurité. Hier (vendredi), nous n'avons pas respecté cette norme et je le regrette profondément», a-t-il ajouté.

L'été dernier, cette usine de Long Lake avait déversé sur le territoire plus de cinq millions de litres de produits pétroliers. L'agence de réglementation avait suspendu temporairement le permis de l'entreprise, qui ne respectait pas les règles sur l'entretien et la surveillance des installations.

La suspension avait été levée au mois de septembre et l'usine fonctionnait à plein régime depuis ce temps.

L'installation de Long Lake est conçue pour produire jusqu'à 72 000 barils de bitume par jour.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer