Légère baisse du prix des propriétés à Québec

Le prix médian d'une résidence dans la région... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le prix médian d'une résidence dans la région de Québec s'établit à 259 177 $.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Dans le marché immobilier de la région de Québec, le bonheur des uns fait le malheur des autres.

Les acheteurs de maison peuvent sourire. Les vendeurs, eux, doivent se résoudre à obtenir moins de billets verts pour leur résidence.

Au cours de la dernière année, le prix des maisons à deux étages a baissé de 3,4 % pour afficher 329 944 $, révèle l'Étude sur le prix des maisons publiée mercredi par l'agence Royal LePage.

Le prix des appartements en copropriété a enregistré, pour sa part, une baisse de 1,1 % pour s'établir à 226 291 $.

Dans le cas du prix des maisons individuelles de plain-pied, il a connu une légère hausse de 0,6 % pour indiquer 252 660 $.

À partir de la moyenne pondérée de la valeur médiane de ces trois types de propriétés ci-haut, Royal LePage estime que le prix médian d'une résidence dans la région de Québec s'établit à 259 177 $, ce qui représente une baisse de 0,4 % par rapport au quatrième trimestre de 2014.

Dans le marché immobilier de la région de Québec, le... (Infographie Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Surplus de maisons

Selon Michèle Fournier, vice-présidente Royal LePage Inter-Québec, il ne faut pas chercher midi à quatorze heures les raisons de cette légère augmentation du prix des maisons dans la région de Québec. Il y a un surplus de maisons à vendre dans la capitale.

«Les propriétaires qui veulent vendre leur maison doivent réduire leur prix pour contrebalancer les effets du surplus de propriétés sur le marché, signale Mme Fournier. Il s'agit d'un phénomène émergent qui ne s'était pas manifesté au cours des années précédentes.»

Elle mentionne également une hausse du nombre d'appartements en copropriété neufs inscrits sur le marché.

En regardant de plus près les transactions enregistrées au cours de la dernière année, Royal LePage a noté une hausse de 2,7 % des ventes de maisons de plain-pied, mais des baisses de celles de maisons à deux étages (5,4 %) et de condos (8 %).

«Dans les quartiers plus convoités, les propriétés se vendent plus rapidement, mais en périphérie, les vendeurs doivent faire plus de compromis pour rendre leur inscription attrayante, ce qui implique d'offrir un prix concurrentiel, explique Michèle Fournier. En revanche, les premiers acheteurs semblent être au rendez-vous. L'attrait du neuf dans le marché de la copropriété demeure présent. Par ailleurs, les nouvelles constructions qui visent le marché locatif pourraient aider à désengorger ce segment d'habitation.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer