Les deux quotidiens de Philadelphie donnés à une fondation

Le propriétaire des quotidiens Philadelphia Inquirer, Philadelphia Daily... (AP, Rich Schultz)

Agrandir

Le propriétaire des quotidiens Philadelphia Inquirer, Philadelphia Daily News et du site d'informations Philly.com, H.F. «Gerry» Lenfest a transféré le contrôle à une fondation.

AP, Rich Schultz

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Thomas Urbain, Rob Lever
Agence France-Presse
New York

Le propriétaire des deux grands quotidiens de Philadelphie a créé la surprise mardi en annonçant qu'il en transférait le contrôle à une fondation, une initiative novatrice dans un paysage médiatique américain contraint d'évoluer en permanence.

Le Philadelphia Inquirer, le Philadelphia Daily News et le site d'informations Philly.com seront bientôt propriété de l'Institute for Journalism in New Media, une nouvelle structure créée pour l'occasion.

Elle est rattachée à la Philadelphia Foundation, fondation établie de longue date dans la région de Philadelphie, et sera une organisation à but non lucratif.

Bien que dépendants d'une fondation, les quotidiens et le site demeureront, eux, une société à but lucratif, ce qui leur permettra notamment de vendre de la publicité.

Le propriétaire des quotidiens et du site, H.F. «Gerry» Lenfest (85 ans), a décidé de rompre avec ce que beaucoup voyaient comme une spirale, qui menaçait l'avenir même d'un des deux quotidiens au moins.

L'Inquirer et le Daily News vendent, en moyenne, 227 245 exemplaires par jour sans compter les éditions du week-end, selon l'Alliance for Audited Media. En dix ans, les deux quotidiens ont perdu plus de la moitié de leur diffusion (- 51%).

Fin 2015, le groupe de presse a fusionné les rédactions du Daily News, de l'Inquirer et de Philly.com, tout en conservant les trois entités, ce qui a entraîné le licenciement de 46 journalistes.

C'est plus de la moitié de la rédaction du site internet d'information qui a été remerciée (17 journalistes sur 29).

Lors de l'annonce de la refonte rédactionnelle aux salariés, le PDG de la holding Philadelphia Media Network, qui contrôle les deux quotidiens ainsi que le site et passera sous l'ombrelle de la fondation, Terrance Egger, a révélé que le groupe avait perdu plus d'un tiers de son chiffre d'affaires (36 %) en cinq ans seulement.

L'antenne locale du syndicat de la presse quotidienne a alors proposé à Gerry Lenfest de racheter le Daily News, offre déclinée par le propriétaire. Le syndicat craignait notamment de voir le groupe fusionner purement et simplement les deux quotidiens.

Depuis 2006, le groupe a régulièrement changé de mains et a même déposé le bilan en 2009, avant d'en sortir en 2010.

«Leur modèle économique ne fonctionne plus», constate Gordon Borrell, analyste médias au sein du cabinet Borrell Associates.

«Ils pourraient donc passer à un modèle semblable à celui de la radio ou de la télévision publiques (NPR et PBS qui fonctionnent quasiment sans publicité), et seraient financés par des membres, des gens prêts à soutenir la liberté de la presse», ajoute-t-il.

Une «solution prometteuse»

À ce jour, les exemples de ce type sont rares dans la presse quotidienne à tirage conséquent.

Le Tampa Bay Times est contrôlé de longue date par l'institut indépendant Poynter, créé pour soutenir le journalisme.

Plus récemment, début janvier, le Fairbanks Daily News-Miner, le quotidien de la seconde plus grande ville d'Alaska, est devenu propriété d'une fondation de Fairbanks.

«Cette solution est prometteuse», considère Dan Kennedy, professeur à l'école de journaliste de la Northeastern University. Pour lui, «si ça marche, ce sera testé dans d'autres villes».

En transférant le contrôle de son groupe, M. Lenfest a expliqué vouloir «s'assurer que le journalisme, dont le support traditionnel était le papier, se voit offrir une nouvelle vie, tandis que seront développés de nouveaux formats».

Il entend également faire de l'institut une plate-forme indépendante de recherche sur les médias, en collaboration notamment avec des universités.

Pour favoriser son lancement, il le dotera de 20 millions de dollars et espère que d'autres, particuliers ou institutionnels, feront également des dons.

«L'industrie des médias numériques a déjà innové en matière de format et de distribution, tandis que (les médias traditionnels) ont été trop lents pour s'adapter», rappelle Ken Doctor, analyste et auteur du blog «Newsonomics».

Il s'interroge ainsi sur les résultats que produiront ces fonds.

«Cela dit, c'est un gage de confiance dans la valeur du journalisme local», a-t-il salué.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer