Affaires en bref

François J. Coutu... (La Presse Canadienne, Graham Hughes)

Agrandir

François J. Coutu

La Presse Canadienne, Graham Hughes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Jean Coutu tire son épingle du jeu

L'environnement législatif et réglementaire au Québec a un peu bousculé l'industrie pharmaceutique au cours des derniers mois, mais le Groupe Jean Coutu (TSX : PJC.A) estime malgré tout avoir réussi à tirer son épingle du jeu au cours du troisième trimestre de l'exercice 2016. Pour l'avenir à moyen terme, cependant, il faudra voir comment cet environnement changera, a laissé entendre la direction de l'entreprise, jeudi, à l'occasion d'une conférence téléphonique. La direction de la société a été maintes fois interrogée sur les répercussions du projet de loi qui suspend pour trois ans le plafond de 15 % des ristournes versées aux pharmaciens propriétaires par les fabricants de médicaments génériques. L'autre devrait permettre au ministère de la Santé et des Services sociaux de lancer un appel d'offres pour les fabricants et grossistes de médicaments génériques afin d'établir des prix et des conditions de distribution. Invité à qualifier les relations entre le ministère de la Santé et l'industrie pharmaceutique, le président et chef de la direction, François J. Coutu, a répondu en un seul mot : «imprévisible». Et à d'autres questions similaires, il a répondu qu' «avec ce gouvernement, c'est difficile à dire». L'entreprise affiche un bénéfice net de 57,8 millions $ pour son trimestre qui a pris fin le 28 novembre 2015, soit 31 ¢ par action, comparativement à un bénéfice net de 56 millions $ ou 30 ¢ par action pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent.  La Presse Canadienne

Vidéotron acquiert Fibrenoire pour 125 millions $

Vidéotron s'est porté acquéreur de Fibrenoire, une entreprise spécialisée dans la connectivité par fibre optique pour les entreprises. La transaction est évaluée à 125 millions $. Le siège social de Fibrenoire, situé à Montréal, y demeurera et sa soixantaine d'employés également. Fibrenoire sera une filiale autonome de Vidéotron. Les deux entreprises ont annoncé la transaction jeudi, par voie de communiqué, y voyant un avantage au plan de la complémentarité et du développement de leurs affaires dans un secteur d'avenir. Fibrenoire exploite déjà un réseau de 4500 kilomètres de fibre optique et dessert un millier de clients dans les régions de Montréal, Québec, Ottawa et Toronto. Parmi ses clients, on trouve des transporteurs, centres de données et fournisseurs de services Internet internationaux. De son côté, Vidéotron Service affaires dessert 125 000 entreprises par ses différents services. La Presse Canadienne

Record pour Boeing

Jean Coutu tire son épingle du jeu (PHOTO ARCHIVES AFP) - image 4.0

Agrandir

PHOTO ARCHIVES AFP

L'avionneur américain Boeing a livré un nombre record d'avions civils en 2015 mais sa performance commerciale a été plombée par une chute de près de moitié de ses commandes. Le groupe de Chicago a récolté les fruits d'une hausse de ses cadences de production pour dépasser ses objectifs en livrant 762 appareils à ses clients, en hausse de 5,4 % sur un an. En début d'année, il prévoyait de livrer de 755 à 760 avions. Ce record est néanmoins entaché par une chute de 46,4 % du nombre d'avions commandés par les compagnies aériennes, qui s'élève à 768 pour une valeur totale de 112,4 milliards $ au prix catalogue. En 2014, année historique, l'avionneur avait obtenu 1432 commandes nettes. S'il est plus que probable que Boeing va battre son grand rival Airbus en termes de livraison, l'avionneur européen devrait l'emporter largement sur le front des commandes. Au 31 décembre, le carnet de commandes (5795 appareils) - les avions que Boeing doit livrer - représentait plus de sept années et demi de production aux cadences actuelles.  AFP

Télé: un nouveau code pour les fournisseurs de services

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes a annoncé jeudi un nouveau code à l'intention de l'industrie des services de télévision par câble et par satellite, auquel les fournisseurs devront adhérer lorsqu'ils facturent leurs consommateurs. Les nouvelles règles du CRTC, en vigueur à compter du 1er septembre 2017, obligeront les fournisseurs de services de télévision à donner des détails au sujet de la durée des offres promotionnelles et des prix qui seront chargés une fois que les rabais prendront fin. Les entreprises devront en outre inscrire les prix de façon claire et préciser s'ils comprennent les taxes ou d'autres frais, comme ceux liés aux services de télévision et les frais pour l'annulation d'un service avant la fin d'une entente. Selon le CRTC, certains fournisseurs de services de télévision se sont opposés aux nouvelles règles lors du processus de consultation et réclamaient que l'adhésion au code soit volontaire. Le CRTC a cependant décidé qu'elle serait obligatoire. La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer