En novembre, le déficit commercial a rétréci à 2 milliards $

Les exportations totales ont avancé de 0,4 %... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Les exportations totales ont avancé de 0,4 % à 43,3 milliards $ en novembre.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Craig Wong
La Presse Canadienne
Ottawa

Le déficit commercial du Canada a rétréci en novembre, alors que les économistes s'attendaient à ce qu'il soit plus important, un résultat attribuable à la croissance de l'excédent commercial du pays avec les États-Unis.

Le déficit commercial du pays avec le reste du monde a diminué à 2,0 milliards $ en novembre, comparativement à celui de 2,5 milliards $ enregistré en octobre, a indiqué mercredi Statistique Canada.

Les économistes misaient sur un déficit de 2,6 milliards $, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

Les importations ont diminué de 0,7 % à 45,2 milliards $ en novembre, les plus grands reculs ayant été observés dans le secteur du matériel et des pièces électroniques, ainsi que dans celui des produits énergétiques.

Entre-temps, les exportations totales ont avancé de 0,4 % à 43,3 milliards $ en novembre.

«Dans l'ensemble, c'est un rapport décent, particulièrement lorsqu'on observe le commerce en termes réels», a estimé dans un rapport l'économiste Dina Ignjatovic, de la Banque TD, dans un rapport.

«L'augmentation des volumes d'exportations est encourageante, et jumelée au solide relais obtenu au début du trimestre, le commerce net devrait contribuer de façon positive à la croissance du quatrième trimestre, dans l'ensemble, bien que modestement.»

Les volumes d'exportations ont gagné 0,7 % pendant que les prix reculaient de 0,4 %, tandis que les volumes d'importations ont reculé de 1,6 % et que leurs prix ont avancé de 0,9 %, a précisé Statistique Canada.

Un certain optimisme

L'économiste en chef adjoint de la Banque Royale, Paul Ferley, juge que le rapport de l'agence fédérale permet d'exprimer un certain optimisme face aux exportations, qui recommencent à témoigner d'une croissance.

«La hausse de la demande externe pour les exportations du Canada est un élément clé capable de contrebalancer l'impact du déclin de l'investissement dans le secteur de l'énergie attribuable à la glissade des prix du pétrole au cours de la dernière année», a observé M. Ferley.

«L'optimisme vis-à-vis du commerce externe a été amplifié par la croissance solide et soutenue aux États-Unis, et par l'affaiblissement du dollar canadien.»

La Banque du Canada attendait une amélioration dans les exportations, ces dernières devant aider à alimenter une économie touchée par le recul des prix des matières premières.

La banque centrale a déjà indiqué s'attendre à ce que les exportations autres que celles de ressources naturelles soient la «colonne vertébrale» de la croissance, particulièrement dans un contexte de raffermissement de l'économie américaine.

L'excédent commercial du Canada avec les États-Unis a grimpé à 2,1 milliards $ en novembre, comparativement à celui de 1,7 milliard $ pour le mois d'octobre.

Les exportations du Canada à destination de son plus grand partenaire commercial ont progressé de 1,3 % à 32,5 milliards $ en novembre, tandis que les importations ont reculé à 0,1 % à 30,4 milliards $.

Le déficit commercial du Canada avec les autres pays du monde a rétréci à 4,1 milliards $ en novembre, alors qu'il s'était établi à 4,2 milliards $ en octobre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer