Les stratégies immobilières de Cominar

Le projet Le Phare... (Image fournie par Le Groupe Dallaire)

Agrandir

Le projet Le Phare

Image fournie par Le Groupe Dallaire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Cominar est le plus important propriétaire d'immeubles de bureaux et commerciaux dans la région de Québec. Fondée en 1965, l'entreprise est continuellement à la recherche d'occasions d'affaires. Son portefeuille est composé de quelque 564 immeubles - couvrant 45,3 millions de pieds carrés - situés au Québec, en Ontario, dans les provinces atlantiques et dans l'Ouest canadien. Le Soleil s'est entretenu avec le président et chef de la direction, Michel Dallaire, pour discuter notamment des stratégies d'affaires de la société cotée en Bourse (TSX: CUF.UN).

Q Que représente le marché de Québec pour Cominar?

R Tout d'abord, Cominar est née à Québec. Notre siège social est ici. C'est une région où on continue d'investir énormément. Québec représente 25 % du portefeuille canadien de Cominar. Montréal représente environ 50 % et l'autre 25 % est réparti à travers le pays. Nous couvrons trois secteurs d'activités, soit le commerce de détail, les édifices de bureaux et les bâtiments industriels. 

À Québec, l'économie est stable et elle va bien. Les taux de vacance sont bas comparativement à plusieurs autres marchés au Canada. La Ville de Québec, ce n'est pas comme à Calgary ou à Toronto où tu vas avoir des immenses peak et des immenses creux. Québec a toujours été une économie relativement en croissance, mais d'une façon stable. Pour nous, c'est de la sécurité et nous continuerons d'y investir.

Q Le fait d'être le plus important propriétaire foncier de la région métropolitaine de Québec entraîne-t-il certains avantages?

R Oui, lorsque tu as une position importante dans un marché, c'est sûr que cela apporte certains avantages. Cela amène des économies d'échelles et des positionnements, parce que généralement, tu es au courant de tout ce qui s'en vient avant beaucoup de monde. C'est une position que nous avons acquise avec le temps et que nous voulons maintenir.

Q Avec le complexe Le Phare - une tour de verre de 65 étages et trois autres tours comptant chacune entre 25 et 30 étages -, vous investissez beaucoup d'argent dans le secteur Sainte-Foy. Quelle est la stratégie de Cominar en matière de développement immobilier?

R En 2012, la Ville, avec son Programme particulier d'urbanisme, a mis une nouvelle orientation dans le marché immobilier de Québec en faisant du plateau Sainte-Foy le nouveau centre-ville d'affaires moderne. Et en voulant préserver notre patrimoine culturel, qui est la colline Parlementaire et le Vieux-Québec, cela a amené une nouvelle dynamique qui a amené un changement. 

Les grandes entreprises se dirigent plus vers le secteur Sainte-Foy. Selon moi, c'est un mouvement qui va s'accentuer. Le secteur va continuer de croître et on va y investir beaucoup d'argent, car c'est le centre-ville en devenir de la Ville de Québec. Pour les deux prochaines décennies, c'est un secteur qui va se transformer énormément et nous, nous avons pris position avec certains terrains [notamment Le Phare et l'ancien terrain de L'Ozone Laurier]. 

Il est clair pour moi que, dans l'axe Laurier, plusieurs immeubles vont vivre une transformation. Ils vont être acquis, démolis et transformés. Dans les prochaines décennies, les terrains vont valoir plus cher que les bâtiments qui sont dessus.

Q Quelles sont les grandes tendances dans le marché de Québec? On parle beaucoup de rationalisation. Est-ce le cas?

R Oui, on voit de plus en plus de rationalisation. Avec l'arrivée des générations plus jeunes, on voit l'ouverture à travailler dans les espaces ouverts. Les gens travaillent dans des bureaux qui sont plus petits et à aire ouverte. Lorsqu'ils souhaitent plus d'intimité, il y a des salles à leur disposition. C'est une tendance qu'on commence à voir même dans certains cabinets d'avocats. 

Aujourd'hui, on met plus l'emphase sur l'encadrement et l'environnement de travail des employés et les relations entre les gens, que l'employeur proprement dit.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer