Les coopératives ont une influence indéniable, dit Monique Leroux

Devant une salle bondée de gens d'affaires au... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Devant une salle bondée de gens d'affaires au Château Frontenac, mardi midi, la présidente du Mouvement Desjardins et nouvelle présidente de l'Alliance coopérative internationale, Monique F. Leroux, a rappelé la force que représente 2,6 millions de coopératives et de mutuelles dans le monde regroupant plus d'un milliard de membres.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le troisième Sommet international des coopératives de Québec mettra à l'avant-scène le pouvoir d'agir des coopératives autant sur le plan économique qu'environnemental, sans oublier le développement durable, notamment la viabilité à long terme des entreprises, affirme sans ambages Monique F. Leroux, présidente du Mouvement Desjardins et nouvelle présidente de l'Alliance coopérative internationale (ACI).

Mme Leroux a choisi la tribune de la Chambre de commerce de Québec pour lancer le compte à rebours vers cette troisième présentation du sommet qui sera, promet-elle, de très haut niveau avec des conférenciers de calibre international dans le monde de la finance et de l'économie.

Comme cohôte du Sommet, qui se tiendra du 11 au 13 octobre 2016, et nouvelle présidente de l'ACI, elle souhaite ardemment que les coopératives sortent de ce sommet avec des engagements clairs pour les prochaines années. Puisqu'elle siège aux plus hautes instances de la coopération internationale, elle estime qu'elle pourra faire avancer les projets et donner une orientation.

Devant une salle bondée de gens d'affaires au Château Frontenac, mardi midi, Mme Leroux a rappelé la force que représentent 2,6 millions de coopératives et de mutuelles dans le monde regroupant plus d'un milliard de membres, avec des revenus de 3000 milliards $US et 250 millions d'emplois directs. «Le poids économique des coopé-ratives est donc majeur», a-t-elle soumis.

Plus engagées

Les coopératives financières dans le monde et les mutuelles d'assurances sont les entreprises les plus engagées de la planète dans le financement des projets verts, des énergies renouvelables comme l'hydroélectricité, les éoliennes et l'énergie solaire. «C'est ce qui a été présenté au sommet de Paris où des engagements impressionnants ont été pris. Les coopératives financières et les mutuelles ont les moyens de créer de bons incitatifs dans le développement durable», a-t-elle affirmé en entrevue en soulignant sa participation à la COP21 de Paris.

Côté innovation, alors que Desjardins inaugurait lundi son tout premier laboratoire d'innovation et d'expérimentation, Mme Leroux a rappelé aux gens d'affaires que la première caisse populaire fondée il y a 115 ans à Lévis était une première coopérative en Amérique du Nord. Depuis, Desjardins n'a cessé d'innover, a-t-elle dit en parlant des premiers guichets automatiques, du site AccèsD, du module Ajusto pour la conduite automobile, des applications pour téléphones et tablettes, et le système de paiement Monetico et Monetico mobile pour les entreprises.

Dans un monde en changement où l'accélération du changement est majeure, la coopérative ne peut pas être derrière la parade. «Il faut continuer d'innover, de s'adapter et d'anticiper les besoins des membres et des clients pour aujourd'hui et pour l'avenir si nous voulons une entreprise robuste. Le monde du paiement n'est plus réservé aux institutions financières avec les Google, Apple Pay et PayPal. Nous devons nous adapter pour faire face aux changements afin d'être toujours pertinents auprès de la clientèle en prenant des décisions maintenant pour les 10 ou 20 prochaines années.»

Elle a invité les gens d'affaires à poser quatre actions porteuses de prospérité pour le Québec : agir en solidarité dans un esprit de coopération; appuyer les efforts nécessaires en éducation et en formation; saisir toutes les occasions pour développer l'entrepreneuriat; contribuer à toutes les actions qui soutiennent le développement durable.

En après-midi, Mme Leroux a remis un don de 2 millions $ au Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ). Il s'agira de bourses pour aider la relève chez les jeunes chercheurs.

Fière du travail accompli

Arrivée presque au terme de son deuxième et dernier mandat à la tête de Desjardins, Monique F. Leroux s'est dite fière du travail accompli de 2008 à aujourd'hui :

- Deux millions de nouveaux membres

- Multiplication par deux des revenus, qui s'élèvent à 15 milliards $

- Croissance de l'actif de 70 % pour un total de 260 milliards $

- Croissance des capitaux propres du groupe de 10 à 20 milliards $

- 5000 dirigeants élus

- 48000 gestionnaires et employés, dont plus de 10000 dans la région de la Capitale-Nationale

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer