La Davie prête pour le démantèlement du MS Asterix 

Le MS Asterix, porte-conteneurs construit en Allemagne, sera converti... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le MS Asterix, porte-conteneurs construit en Allemagne, sera converti au chantier Davie en navire de ravitaillement pour la Marine canadienne.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À entendre bientôt au Chantier Davie Canada: le concert du démantèlement du porte-conteneurs MS Asterix!

«Enfin, nous pouvons commencer à couper les sections du bateau qui ne seront pas utiles à sa transformation en navire ravitailleur», exprimait mardi le pdg du projet Resolve, Spencer Fraser.

Pour l'équipe du projet Resolve, une filiale d'Inocea qui est aussi propriétaire de Chantier Davie Canada, les deux dernières semaines ont ressemblé à une «grande bataille». Les pressions de chantiers concurrents sur le nouveau gouvernement fédéral pour empêcher la signature du contrat pour la conversion du MS Asterix ont fait craindre le pire.

Lundi, Ottawa a tranché : Davie a deux ans pour fournir à la Marine royale canadienne un pétrolier ravitailleur intérimaire - un navire d'approvisionnement entièrement payé par le projet Resolve qui le louera à la marine pour une période initiale de cinq ans. La transformation du MS Asterix coûtera 300 millions $. Sur cette période de cinq ans, la valeur du contrat accordé par Ottawa pourra atteindre les 587 millions $ avant taxes. Ce montant comprend les coûts de location, la fourniture d'un équipage civil, les assurances, etc.

Spencer Fraser parle d'un «grand défi» pour Davie et ses nombreux fournisseurs provenant d'un peu partout au Canada. «Il va falloir travailler très, très fort et s'assurer que tout soit organisé au quart de tour. Heureusement, nous pouvons compter sur beaucoup d'expertise parmi les travailleurs du chantier dont plusieurs ont accumulé plus de 40 ans d'expérience dans la construction navale.»

Le pdg de Spencer Fraser n'est pas en mesure de préciser exactement le nombre de travailleurs qui seront appelés à mettre la main à la pâte pour la transformation du MS Asterix. «Je peux tout simplement vous dire que ce projet permettra de sauvegarder des emplois dans un chantier qui compte aujourd'hui 1100 travailleurs.»

Une soupape importante pour Davie qui souffre, par les temps qui courent, du ralentissement du marché de la construction offshore qui subit les contrecoups de la dégringolade des prix du pétrole.

«Depuis l'arrivée de la nouvelle direction de Davie, il y a trois ans, il s'agit de notre premier grand contrat avec le gouvernement fédéral. Nous allons nous assurer que les délais seront respectés au pied de la lettre», a déclaré M. Fraser en ajoutant que Davie allait évidemment tendre l'oreille à toute demande provenant d'Ottawa, que ce soit pour la construction d'un brise-glace ou d'autres navires ravitailleurs.

Irving prend acte

Dans une déclaration faite lundi, le président d'Irving Shipbuilding, Kevin McCoy, s'est dit heureux d'entendre Ottawa confirmer que le contrat accordé à Davie ne résultait pas d'un processus concurrentiel, mais bien d'un processus de marché à fournisseur unique, comme le chantier d'Halifax le prétendait.

«Si le gouvernement décidait d'ajouter un deuxième pétrolier ravitailleur à sa flotte, nous espérons qu'il apportera une attention à notre proposition qui fournit une solution alternative et qui représente une bonne affaire pour les contribuables», a indiqué M. McCoy.

Rappelons que, dans le cadre de la Stratégie nationale d'approvisionnement en matière de construction navale, Irving a fait le plein de contrats totalisant 25 milliards $.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer