L'inflation augmente de 1 %

Les prix bas dans le domaine de l'énergie... (Photothèque La Tribune)

Agrandir

Les prix bas dans le domaine de l'énergie ont contribué à diminuer cette hausse des prix à la consommation - les prix de l'essence ont fléchi 17,1 % pendant cette même période.

Photothèque La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

La baisse des prix de l'essence a continué à limiter l'impact de l'augmentation des prix des aliments en octobre, et l'indice des prix à la consommation a avancé de 1% par rapport à l'an dernier, a indiqué vendredi Statistique Canada.

Cependant, des économistes ont averti que l'inflation ferait vraisemblablement un retour en force dans les mois à venir, lorsqu'il fera plus d'un an que les prix de l'essence ont effectué leur plongeon.

«L'inflation d'ensemble devrait grimper dans les mois à venir, mais même avec une inflation de base aux alentours de 2%, la Banque du Canada se concentrera sur la trajectoire de l'économie lorsqu'elle décidera de sa politique monétaire», a écrit l'économie Nick Exarhos, de la Banque CIBC.

«À ce sujet, des inquiétudes persistent, puisque le nouvel affaiblissement des prix des matières premières représente de nouvelles difficultés pour les perspectives dans l'Ouest canadien.»

L'augmentation de 1% des prix à la consommation en octobre était identique à celle de septembre, a précisé Statistique Canada.

L'inflation de base de la Banque du Canada, qui exclut les prix les plus volatils comme ceux de l'essence et des aliments frais, s'est établie à 2,1% par rapport à l'an dernier. Cette croissance des prix était, elle aussi, identique à celle observée en septembre.

Les économistes misaient sur une croissance de 1%pour l'indice d'ensemble et de 2% pour l'indice de base, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

La Banque du Canada privilégie une inflation de base le plus près possible du point central de la fourchette comprise entre 1 et 3%.

Cependant, même si l'inflation de base se maintient au-dessus de la barre des 2%, la banque centrale a indiqué que la faiblesse du dollar canadien avait fait grimper les prix et que l'inflation sous-jacente était inférieure à 2%.

Les prix ont grimpé dans sept des huit grandes composantes évaluées sur une base annuelle, celle des aliments en tête. Les prix du groupe des aliments ont gagné 4,1% par rapport à l'an dernier, stimulés par les prix des aliments achetés en magasin, qui ont progressé de 4,6% par rapport à octobre 2014.

Les prix des fruits frais ont gagné 13% par rapport à l'an dernier, tandis que ceux des légumes frais ont augmenté de 13,9%. Les prix de la viande ont progressé de 5%.

La composante des transports a contrebalancé la hausse générale des prix. Les prix dans cette catégorie ont diminué de 3,2% par rapport à l'an dernier, essentiellement en raison de la chute des prix de l'essence. L'indice de l'essence a cédé 17,1% le mois dernier par rapport à il y a 12 mois.

Par ailleurs, Statistique Canada a aussi fait état vendredi d'une baisse de 0,5% des ventes des détaillants en septembre, lesquelles ont totalisé 43,3 milliards $.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer