Annulation des Journées Québec à Paris: «Les terroristes ont gagné!»

Les Journées Québec à Paris est une gigantesque foire... (Tirée de Facebook)

Agrandir

Les Journées Québec à Paris est une gigantesque foire d'emploi au cours de laquelle les entreprises québécoises convoquent en entrevue des candidats qui ont postulé des emplois affichés par ces dernières.

Tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Dégoûté que cette 13e édition n'ait pas lieu. Les terroristes ont gagné!» écrit Karim Djemai, au sujet de l'annulation des Journées Québec à Paris. «Deux poids, deux mesures», se défoule, pour sa part, Martin Lessard. «Sur toutes les tribunes, on nous dit de ne pas céder, mais on annule l'événement. On vient malheureusement de jouer le jeu des terroristes.»

«Pourquoi les permettons-nous de nous empêcher de vivre? commente Marguerite Mbei. Voici le vrai problème du terrorisme. Je suis de tout coeur avec les familles des victimes, mais en faire le centre de tout est le meilleur moyen d'assurer une force à ces meurtriers.»

La décision du gouvernement du Québec d'annuler les Journées Québec qui devaient se tenir, vendredi et samedi, à Paris a vivement fait réagir sur la page Facebook de cet événement qui devait permettre la rencontre de 28 entreprises québécoises, dont huit de la région de Québec, et de milliers de chercheurs d'emploi français désireux de venir gagner leur vie de ce côté-ci de l'Atlantique.

Sur sa page Facebook, l'événement Journées Québec, piloté par le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et le ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion, invoque que «le contexte tragique des derniers jours nous oblige à annuler la 13e édition des Journées Québec qui devaient se tenir les 21 et 22 novembre à Paris. Cependant, certains candidats pourraient être contactés par des employeurs intéressés par leur candidature. Nous souhaitons à nouveau offrir nos plus sincères condoléances à toutes les personnes qui ont été touchées par cette tragédie.»

«Comment se fait-il que certains événements soient maintenus sur Paris et pas d'autres? pose Del Fine. Devons-nous arrêter de vivre? On va de déception en déception depuis vendredi et nous voilà privés de nos projets maintenant. Mélange de colère, de dégoût et d'incompréhension. Mon mari était convoqué. Aidez-nous à rester positifs s'il vous plaît! Nous pouvons comprendre ces annulations pour assurer la sécurité des gens au maximum. Mais à force de privations, il n'y a pas que les drapeaux qui sont en berne, notre moral aussi. Votre bonne humeur et l'air canadien nous auraient fait du bien», poursuit-elle.

«Très mauvaise décision prise en tout cas qui ne va pas dans le sens de la démocratie et notre détermination», juge Sébastien Lebon.

Cet événement est une gigantesque foire d'emploi au cours de laquelle les entreprises québécoises convoquent en entrevue des candidats qui ont postulé des emplois affichés par ces dernières.

En décembre 2014, par exemple, les huit entreprises participantes aux Journées Québec à Paris avaient réalisé pas moins de 1747 entrevues d'embauche avec des candidats présélectionnés. Près de 200 postes étaient alors à pourvoir. Jusqu'à maintenant, cette participation a permis l'embauche de 44 personnes.

Cette fois-ci, les employeurs de Québec avaient 170 postes à offrir aux chercheurs d'emploi français.

Solutions de rechange

Bien souvent, ces derniers débarquent à Paris en provenance des quatre coins de la France pour aller rencontrer les employeurs québécois.

«À qui je demande le remboursement de mes nuitées et de mes billets d'avion déjà payés? À Daesh?» s'interrogeait Meh Rek.

Sur Facebook, des Français disent vouloir vivre l'expérience québécoise d'abord et avant tout pour quitter leur pays d'origine.

«Moi je veux partir, pour que mon enfant ne grandisse pas dans la peur», indique Janick Dubois. «De plus en plus de gens voudront quitter ce pays qui finira par être en guerre civile, ajoute Kiki La Tortue. Dommage pour les chercheurs d'emploi et d'une nouvelle vie au Québec.»

Mardi, du côté de Québec International, les membres de l'équipe chargée des missions de recrutement à l'étranger étaient à trouver des moyens en vue de permettre une prise de contact entre les chercheurs d'emploi et les employeurs. Ces dernières années, Québec International a innové en tenant, à partir de ses bureaux, des missions de recrutement virtuelles, notamment en Amérique du Sud.

«Nous travaillons présentement avec les entreprises qui devaient participer à l'événement à Paris pour que des entrevues virtuelles puissent se tenir», a souligné au Soleil la directrice de l'attraction des talents chez Québec International, Marie-Josée Chouinard. «L'objectif principal de Québec International est de s'assurer que le recrutement ait lieu malgré les circonstances.»

«J'espère que les entretiens vont pouvoir se tenir au moins via Skype», soumet Sébastien Demorest sur la page Facebook de Journées Québec. «Personnellement, j'aurais cru qu'avec les forces de sécurité accrues à Paris, les Journées Québec auraient été maintenues. Mais il est certain qu'on ne joue pas avec la sécurité d'autant de personnes. On va continuer à marcher la tête haute et vivre comme on l'a toujours fait, dans le respect des personnes qui sont décédées.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer