New York ouvre Cortex à l'international

Établie dans Saint-Roch, l'entreprise Cortex a maintenant un... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Établie dans Saint-Roch, l'entreprise Cortex a maintenant un bureau satellite à New York, où son président, Jean-Michel Lebeau, passe une semaine par mois.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Lorsqu'il a participé à la première cohorte vers New York avec Québec International et la délégation pilotée par le maire Régis Labeaume pour le programme CONEQT NYC, Jean-Michel Lebeau, président fondateur de Cortex, ne savait pas que deux mois plus tard, il aurait en poche deux contrats avec des entreprises importantes des États-Unis.

Établie dans Saint-Roch, Cortex a maintenant un bureau satellite à New York où son président passe une semaine par mois, et l'entreprise veut assurer sa percée sur le marché des États-Unis et à l'international. Cortex, qui réalise 80 % de son chiffre d'affaires au Québec et 20 % à l'étranger, veut inverser la proportion.

Après avoir réalisé un projet pour Peak Design, du Texas, spécialisée dans les accessoires de photographie, voilà un contrat avec Automattic, en Californie, les inventeurs du WordPress et de nombreuses autres applications. Sans compter qu'une entreprise de New York dans le monde du marketing vient de signer un partenariat avec Cortex pour l'aider dans son développement chez les voisins du Sud.

Bien qu'il estime que les récents contrats ont été conclus sur la base des réalisations de sa compagnie, le jeune homme d'affaires de 27 ans se dit pleinement conscient qu'avoir pignon sur rue à New York constitue un avantage stratégique.

«Les Québécois, nous n'avons pas à être gênés de notre talent et de nos capacités, estime-t-il. Chez Cortex, nous avons le talent, la créativité et les compétences pour nous développer à de hauts niveaux. La qualité de nos réalisations est de calibre international et nous pouvons rivaliser avec les grands de ce monde.»

Pour lui, le monde est ouvert. Il veut être un acteur d'influence, car il soutient que la technologie est un levier majeur pour la productivité et la qualité de vie.

Fondée en 2009, Cortex a connu un début de croissance qui s'est accéléré au cours des quatre dernières années, doublant son personnel chaque année. Cortex compte 25 employés actuellement, Jean-Michel Lebeau estime qu'il y en aura 30 au début de l'année et probablement 40 à la fin de 2016. Les projets d'agrandissement des locaux actuels sont sur la table à dessin.

Deux autres entreprises de Québec de la première cohorte du programme CONEQT NYC ont des bureaux satellites à New York. Il est certain que d'autres suivront prochainement.

Pour lui, l'expérience de New York est une étape majeure pour la croissance de Cortex, mais plus encore, c'est une grosse dose d'expérience et de confiance dans son cheminement dans le monde des affaires.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer