Ceinture de La Pyramide: un ambitieux projet de 125 millions $

Le projet de développement de la ceinture de... (- Illustration fournie par Développement Immobilier GCS)

Agrandir

Le projet de développement de la ceinture de la Pyramide se caractérise principalement par l'érection, en phases, de six bâtiments destinés à des usages commerciaux et résidentiels.

- Illustration fournie par Développement Immobilier GCS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La ceinture de La Pyramide, vous connaissez?

Le pdg de Développement Immobilier GCS, Sylvain Gilbert,... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 1.0

Agrandir

Le pdg de Développement Immobilier GCS, Sylvain Gilbert, et le directeur du développement et de la gestion de projet de cette firme de Québec, Gilles Pelletier, ont dévoilé, jeudi, les plans du projet de développement de la ceinture de La Pyramide. 

Le Soleil, Erick Labbé

Il s'agit d'une immense superficie de terrain de 308 000 pieds carrés - l'équivalent d'un peu plus de quatre terrains de football - qui entoure le centre commercial La Pyramide, de l'arrondissement de Sainte-Foy, plus précisément dans le voisinage de l'Université Laval, du Cégep de Sainte-Foy et du Collège régional Champlain-St. Lawrence.

«L'un des plus grands terrains encore disponible pour le développement en milieu urbain à Québec», revendique le propriétaire des lieux, Sylvain Gilbert, le pdg de Développement Immobilier GCS, qui s'était porté acquéreur de La Pyramide en 2002. Il y a investi 15 millions $ pour ragaillardir cet établissement commercial jadis moribond pour lequel le taux d'occupation se trouvait, à l'époque, sous la basse des 30 %.

Jeudi, le promoteur immobilier annonçait un ambitieux projet de 125 millions $ pour le développement de la ceinture de La Pyramide.

«Un nouveau milieu de vie avec une mixité d'usages et d'usagers en étroite ligne avec les exigences du nouveau programme particulier d'urbanisme du secteur», a-t-il fait valoir.

Ce projet se caractérise principalement par l'érection, en phases, de six bâtiments destinés à des usages commerciaux et résidentiels. Dans les plans préliminaires de la firme Développement Immobilier GCS, il est prévu qu'entre 400 et 500 logements pourraient être construits pour la clientèle étudiante et les familles.

La livraison de la première phase du projet pourrait se faire en 2018. La prochaine année sera consacrée à l'élaboration des plans et à la réalisation de nouvelles de marché.

Les bâtiments seront érigés sur l'emplacement actuel des 600 espaces de stationnement qui encerclent La Pyramide. Deux immeubles feront face au chemin des Quatre-Bourgeois, deux autres lèveront de terre devant l'avenue Nérée-Tremblay et les deux derniers sont construits dans la partie nord du terrain, soit derrière le centre commercial.

«La configuration et la hauteur des bâtiments ont été planifiées en fonction du dénivelé du terrain - l'arrière se retrouvant situés 30 pieds plus bas que la partie avant - et de la trame urbaine existante», a expliqué Gilles Pelletier, le responsable du développement et de la gestion de projet chez Développement Immobilier GCS.

Ainsi, les deux immeubles situés face au chemin des Quatre-Bourgeois ne seront pas plus hauts que les édifices voisins déjà existants. Par contre, ceux qui pousseront derrière La Pyramide seront plus hauts, sans toutefois bloquer la vue des résidents.

Quant aux 600 espaces de stationnement, ils seront déménagés sous les nouveaux immeubles. Sylvain Gilbert a précisé que 400 stationnements souterrains additionnels seront aménagés.

Priorité aux piétons

La ceinture de La Pyramide est un emplacement stratégique dans un secteur qui voit passer, chaque jour, plus de 100 000 personnes qui se rendent à l'école ou au travail ou qui vont faire des courses.

Le projet accordera de l'importance au va-et-vient des piétons qui sont nombreux dans le secteur. «Nous voulons faciliter leurs déplacements, notamment en les protégeant contre les intempéries et les bourrasques. La configuration de l'espace va nous permettre de le faire», a fait remarquer Gilles Pelletier.

Et si le projet de service rapide par bus finissait, un jour, par devenir réalité, le promoteur s'engage à construire un abri tempéré à la future station du Cégep de Sainte-Foy. «À partir de cette station, il sera possible de joindre La Pyramide sans mettre un pied à l'extérieur», a indiqué M. Pelletier.

Selon le promoteur immobilier, les responsables de la Ville de Québec ne renverseront pas leur café en prenant connaissance de ce projet dans le journal.

«Ça fait quatre ans que nous travaillons sur le projet, et nous avons rencontré les fonctionnaires du service d'urbanisme de la Ville à de nombreuses reprises pour obtenir leurs avis. Au fur et à mesure des consultations, nous avons apporté des modifications à notre projet pour qu'il témoigne de notre volonté de bien faire les choses», a soutenu Sylvain Gilbert.

«La vigueur dont on a besoin», dit Labeaume

Le maire de Québec, Régis Labeaume, s'est réjoui du projet de Développement immobilier GCS autour de La Pyramide. «Je pense que ça va beaucoup aider», a-t-il commenté à propos du projet dont il a vu les plans avant son dévoilement. «Je pense que c'est très bien. Je pense que ç'a besoin un peu de vigueur et ça, ça va amener la vigueur dont on a besoin. C'est bon pour l'Université et c'est bon pour tout le secteur, j'en suis convaincu.»  Valérie Gaudreau

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer