Groupe Mach acquiert pour 100 millions $ d'édifices à Québec

Le Groupe Mach, qui se spécialise dans la... (La Presse, Bernard Brault)

Agrandir

Le Groupe Mach, qui se spécialise dans la location d'espaces à bureaux commerciaux et de locaux industriels, vient d'acquérir près de 700 000 pieds carrés de locaux dans la capitale, principalement aux alentours du parlement.

La Presse, Bernard Brault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Groupe Mach sort son chéquier. La société devient l'un des principaux joueurs dans le domaine de l'immobilier à Québec avec l'achat pour un peu plus de 100 millions $ d'édifices appartenant à Dream Office REIT, a appris Le Soleil.

L'entreprise québécoise, dont le siège social est basé à Montréal, a acquis, dans une transaction confirmée vendredi par son propriétaire, près de 700 000 pieds carrés de locaux dans la capitale. 

Parmi ses nouvelles propriétés, on trouve le 900, place D'Youville (9 étages, selon des données de la Ville), qui héberge notamment les bureaux du ministère du Développement économique, de l'Innovation et des Exportations, le 200, chemin Sainte-Foy (13 étages), qui accueille aussi des employés du gouvernement, et trois autres édifices sur la Grande Allée, le 560 (2 étages), le 566 (3 étages) et le 580 (6 étages), qui sont situés devant le Maurice Night Club et l'hôtel Le Concorde. Dans la transaction, Groupe Mach met aussi la main sur le 141 (2 étages) et le 175 (4 étages), rue Saint-Jean. 

Amoureux de la ville de Québec, le promoteur et fondateur de la compagnie, Vincent Chiara, était heureux de ses nouvelles acquisitions. Pour l'heure, il ne prévoit pas apporter de changement majeur dans les édifices. «La majorité de ces immeubles sont déjà stabilisés avec des baux à long terme, confie-t-il. Toutefois, certains vont avoir besoin d'être repositionnés, dont l'immeuble de la Grande Allée [580]. Ce dernier va voir besoin d'amour, et nous avons l'intention de lui donner l'amour qu'il mérite. Nous allons garder la vocation de bureaux, mais nous avons l'intention de lui donner sa juste valeur», assure celui qui possède désormais environ 1,5 million de pieds carrés d'immeubles dans la capitale. «Québec est une ville que nous adorons», ajoute-t-il. «C'est une ville avec beaucoup de potentiel et qui est sous-estimée. Nous avons l'intention de continuer à prendre de l'expansion.»

D'avocat à homme d'affaires

Italien d'origine, M. Chiara a fondé Groupe Mach, qui se spécialise dans la location d'espaces à bureaux commerciaux et de locaux industriels, en 2000. Avocat spécialisé dans les transactions immobilières et les litiges corporatifs, il a cessé la pratique du droit en 1999 pour devenir homme d'affaires à temps plein. 

«Je faisais beaucoup de droit immobilier et j'avais des clients qui me sollicitaient pour faire des transactions avec eux», raconte-t-il. «De fil en aiguille, comme mon énergie était concentrée plus sur l'immobilier que ma pratique, j'ai décidé d'abandonner la pratique et faire de l'immobilier à temps plein.» 

Groupe Mach, qui compte une cinquantaine d'employés, possède aujourd'hui environ 45 immeubles et plusieurs terrains à développer à travers la province. «Après 15 ans, nous comptons comme propriétaire et copropriétaire près de 16 millions de pieds carrés», affirme fièrement M. Chiara. «Nous sommes surtout au Québec, mais nous avons aussi quelques immeubles en Ontario. Québec est un marché où nous sommes très à l'aise. Nous achetons des bâtisses matures, mais nous achetons aussi des terrains pour faire du développement», précise-t-il.

L'entreprise est notamment propriétaire à Montréal avec son associé Jolina Capital Inc. de la tour de la Bourse (49 étages), immeuble connu également sous le nom de Place Victoria, et de la tour CIBC (45 étages) située sur boulevard René-Lévesque, au coin de la rue Peel.

Compagnie privée avec un seul actionnaire, M. Chiara ne dit pas non à une entrée en Bourse un jour. «Pour le moment, nous sommes une compagnie privée, mais cela pourrait être une possibilité à moyen terme», conclut-il.

L'action (TSX : D.UN) de Dream Office REIT a clôturé vendredi à 20,99 $, en baisse de 7 ¢, à la Bourse de Toronto.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer