Classement des villes de la FCEI: Labeaume pourfend le rapport

Le maire de Québec, Régis Labeaume, s'en est pris... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le maire de Québec, Régis Labeaume, s'en est pris au rapport que publiait, la semaine dernière, la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) visant à identifier les villes offrant les meilleures conditions aux hommes et aux femmes qui veulent se lancer en affaires ou qui veulent faire croître leur compagnie.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Quand j'ai lu ça, j'ai trouvé ça tellement ridicule!» laisse tomber le maire de Québec, Régis Labeaume.

«Ça», c'est le rapport que publiait, la semaine dernière, la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) visant à identifier les villes offrant les meilleures conditions aux hommes et aux femmes qui veulent se lancer en affaires ou qui veulent faire croître leur compagnie. Québec se classait au 114e rang.

Pas loin de la queue des 121 villes et régions faisant partie de l'étude de la FCEI.

«La FCEI s'éjarre dans un domaine qui est loin de son domaine d'expertise. Elle n'a pas à porter des jugements sur les administrations municipales. Elle devrait se concentrer sur son travail», affirme le maire au sujet de ce lobby qui regroupe 109 000 membres au Canada, dont 24 000 dirigeants de PME au Québec.

La publication des résultats de l'étude dans les médias, «ça lui fait de la publicité, de la promotion de recruter de nouveaux membres. Sauf que la FCEI va finir par manquer de crédibilité», poursuit Régis Labeaume.

«À Québec, nous savons tous comment ça va. Nous investissons dans les infrastructures plus qu'ailleurs. Nous allons commencer à rembourser notre dette. Nous coupons des employés depuis huit ans. Alors, ça me fait rire de lire que nous devrions couper dans nos dépenses. Il n'y a pas une ville qui coupe comme nous autres.»

Se basant sur des données de Statistique Canada et des sondages réalisés régulièrement auprès de ses membres au Canada, la FCEI établit son classement à partir de 14 indicateurs regroupés dans trois grandes catégories.

La Ville de Québec ne récolte que 7 points sur 25 pour la catégorie traitant de la présence entrepreneuriale sur son territoire. Elle obtient 17 points sur 35 pour celle des perspectives entrepreneuriales qui sont associées, principalement, au degré d'optimisme des dirigeants de PME. Enfin, la capitale amasse 21,9 points sur une possibilité de 40 pour la série d'indicateurs liés aux politiques entrepreneuriales mises en place par les gouvernements locaux, notamment en matière d'imposition et de réglementation des entreprises.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer