Problèmes de paie au Centre Vidéotron: une dizaine d'employés seraient touchés

Des employés auraient déjà démissionné du Centre Vidéotron,... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Des employés auraient déjà démissionné du Centre Vidéotron, car ils ne font plus confiance à l'employeur.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le syndicat des employés du Centre Vidéotron, Teamsters du Canada, estime qu'au moins «une dizaine» de travailleurs sont présentement touchés par un problème de paie. Il ajoute que l'employeur était au courant «depuis trois à quatre semaines».

Selon le syndicat, plusieurs avertissements auraient été faits, mais sans succès. La semaine dernière, Teamsters a d'ailleurs décidé de mettre un terme aux négociations avec le côté patronal en vue de la signature de la première convention collective. Le problème de salaire n'a toutefois pas été l'élément principal qui a fait achopper le processus de négociation, précise au Soleil le porte-parole du syndicat, Stéphane Lacroix, préférant ne pas dévoiler plus d'information sur le long bras de fer.

Selon ce dernier, «une dizaine d'employés, voire peut-être même plus» n'ont pas reçu leur plein salaire depuis l'ouverture du Centre Vidéotron. Même que certains d'entre eux n'auraient tout simplement pas été payés.

«C'est plusieurs cas et cela traîne depuis des semaines. Nous ne retournerons pas à la table de négociations aussi longtemps que le problème du service de paie ne sera pas réglé. Il n'est pas question d'aller plus loin», tranche M. Lacroix, demandant à l'employeur de «prendre ses responsabilités dans les plus brefs délais». «Il est très au courant de la situation, cela a été dit à plusieurs reprises aux cadres intermédiaires. Cela a été communiqué également à la table de négociation. Il ne peut pas dire qu'il n'est pas au courant. C'est bien beau parler, mais là, il faut des résultats...»

Selon M. Lacroix, le fait que certains travailleurs n'ont pas touché la totalité de leur salaire peut entraîner des conséquences. «Ils attendent ça pour payer leurs comptes, leur loyer, leur nourriture, déplore-t-il. On ne parle pas ici de centaines de travailleurs, mais quand même bien que cela arriverait trois ou quatre fois, c'est déjà trop.»

Déjà des démissions

De plus, certains employés auraient déjà quitté le navire du Centre Vidéotron, ne faisant plus confiance à l'employeur. «C'est les informations que nous avons», confirme le porte-parole. Et d'autres travailleurs auraient l'intention de démissionner. «La perception qu'ils ont de leur employeur en ce moment, c'est que ce n'est pas professionnel, ce n'est pas respectueux. Ça ne commence pas tellement bien...», ajoute-t-il.

Cette sortie des Teamsters, qui représente plus ou moins 1000 employés du nouvel amphithéâtre, survient 24 heures après que deux jeunes femmes, Sarah-Ève Rodrigue et Sonic Ndayizere, ont dévoilé n'avoir pas été payées par Lévy Restaurants pour toutes leurs heures travaillées. Mme Rodrigue aurait reçu 200 $ pour une centaine d'heures et Mme Ndayizere, 40 $ pour une trentaine d'heures. 

M. Lacroix a assuré dimanche que le syndicat, qui est affilié à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), allait «veiller au bien-être» des personnes qui ont rapporté la problématique.

Afin de savoir s'il y avait d'autres problèmes ou d'autres employés touchés, Teamsters a fait un appel au cours des derniers jours à chacun des syndiqués du Centre Vidéotron.

Québecor muet

Du côté de Québecor, le directeur du Groupe Sports et Divertissement, Mathieu Dépatie, n'a pas voulu commenter la sortie du syndicat. Toutefois, il assure que les dossiers des deux jeunes filles vont être pris en charge par Lévy Restaurants lundi. 

«Nous n'avons aucun intérêt à ce que les employés qui méritent leur paie ne la reçoivent pas. C'est déplorable comme situation. Les deux filles vont être rencontrées ou contactées. Les correctifs appropriés, s'il y a lieu, vont être apportés. [...] Rien ne nous indique que c'est un problème généralisé», conclut M. Dépatie.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer