Valeant pense vendre une division controversée

Le groupe pharmaceutique canadien Valeant... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le groupe pharmaceutique canadien Valeant

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Montréal

Le groupe pharmaceutique canadien Valeant envisage de se séparer d'une de ses divisions au centre de la controverse sur des hausses subites des prix de médicaments aux États-Unis.

«Nous avons procédé à des ajustements dans notre stratégie», a déclaré lundi à des analystes le directeur général Michael Pearson.

Parmi ces changements, «nous avons examiné et envisageons sérieusement de vendre ou de scinder cet élèment de notre activité», a ajouté le dirigeant, en référence à la division «Neuroscience», qui devrait représenter environ 10 % du chiffre d'affaires en 2016 et moins dans les années suivantes.

Ce probable désengagement est dû, explique M. Pearson, au fait que les revenus de cette branche dépendent de l'évolution des prix des médicaments.

Or Valeant, assure-t-il, veut muscler le budget alloué à la recherche et développement (R&D), l'un de ses points faibles. Celui-ci devrait s'élever de 400 à 500 millions de dollars en 2016, avec un accent prioritaire sur la dermatologie, les verres de contact, la chirurgie et les médicaments vendus en libre accès (OTC).

Le chiffre d'affaires de «Neuroscience» était de 564,5 millions de dollars au troisième trimestre, en hausse de 40 %.

Cette division est dans la ligne de mire des élus américains, qui dénoncent des augmentations subites de prix de 212 % et 525 % du Nitropress (traitement contre l'hypertension et attaques cardiaques) et de l'Isuprel (médicament contre l'arythmie cardiaque).

Ces décisions valent au groupe canadien de faire l'objet d'enquêtes judiciaires: les Procureurs fédéraux des États du Massachusetts et de New York lui ont adressé des assignations (subpoena) afin d'obtenir des documents sur sa politique de prix et les mécanismes de remboursement par les caisses d'assurance maladie américaines  ainsi que les mesures d'assistance financière apportées à certains patients.

Des élus de la Chambre des représentants veulent de leur côté auditionner M. Pearson.

L'action pénalisée 

Sans répondre directement à ces accusations, Michael Pearson a essayé lundi de les minimiser en affirmant que Valeant n'avait procédé qu'à une hausse de 36 % en moyenne des prix de 85 produits sur 156 qu'il commercialise.

Outre Valeant, le laboratoire américain Turing est aussi sous la sellette pour avoir augmenté de plus de 5000 % le coût d'un médicament contre la toxoplasmose, et ces épisodes ont relancé le débat sur le contrôle du prix des médicaments aux Etats-Unis

Depuis, le titre Valeant, dont la croissance s'est faite à coups d'acquisitions, est à la peine en Bourse. Lundi, il perdait 9,88 % à 160,01 dollars vers 17H50 GMT malgré le fait que le groupe a annoncé qu'il pourrait procéder à des rachats d'actions en utilisant le produit de la vente éventuelle de «Neuroscience».

Les investisseurs ont aussi ignoré le tableau optimiste dressé par le laboratoire, qui a notamment légèrement relevé ses prévisions pour le dernier trimestre de l'année avec un chiffre d'affaires de l'ordre de 3,25 à 3,45 milliards de dollars. La précédente estimation était de 3,2 à 3,4 milliards.

Valeant a prévu de dégager un bénéfice par action entre 4 et 4,20 dollars au quatrième trimestre, soit 200 de plus que la fourchette donnée plus tôt cette année.

Le bénéfice net au troisième trimestre, a lui, plongé de 82 % à 49,5 millions de dollars, en raison des coûts d'intégration des récentes acquisitions.

Avec la succession d'acquisitions (Salix, Synergetics, Sprout, Amoun...), le chiffre d'affaires a bondi de 3 % pour atteindre 2,8 milliards de dollars, une hausse limitée à 13 % à périmètre comparable, en dépit d'un impact négatif de 172 millions des variations de taux de change.

Cette forte progression s'explique par les ventes en hausse en Chine (23 %), Corée du sud (15 %) et au Mexique (10 %).

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer