Le projet Resolve, une conversion de 300 millions $

Cette illustration donne un aperçu de ce qu'aura... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Cette illustration donne un aperçu de ce qu'aura l'air le MS Asterix après la conversion qui devrait s'échelonner sur deux ans.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il en coûtera 300 millions $ pour transformer le porte-conteneurs MS Asterix en navire pétrolier ravitailleur pour la Marine royale canadienne, a indiqué, mardi, le pdg de Projet Resolve, Spencer Fraser, à l'occasion d'une présentation faite devant les candidats qui se font la bataille dans la circonscription électorale de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis.

Et ça ne coûtera pas un sou aux contribuables canadiens, a-t-il assuré. En effet, le gouvernement fédéral ne commencera à payer pour la location d'un bateau qu'une fois qu'il aura été livré à la Marine royale canadienne qui ne compte plus aucun navire de ravitaillement dans sa flotte depuis que le NCSM Protecteur et le NCSM Preserver ont prématurément pris le chemin de la ferraille.

Une filiale d'Inocea - qui est aussi propriétaire de Chantier Davie Canada -, Projet Resolve estime qu'il lui faudra deux ans pour convertir le MS Asterix, un navire de près de 20 000 tonnes faisant 183 mètres de long sur 26 mètres de large construit en 2010 en Allemagne.

Des travaux qui assureront du boulot à 200 employés de Davie jusqu'à l'été 2017, ce qui devrait permettre au chantier de faire travailler plus de 1000 personnes.

Selon Spencer Fraser, la transformation du MS Asterix devrait générer des retombées de l'ordre de 1 milliard $ d'un océan à l'autre, mais principalement dans la grande région de Québec.

Il était initialement prévu que le «déshabillage» du MS Asterix allait se faire au chantier du Groupe Aecon à Pictou, en Nouvelle-Écosse. Il se fera plutôt à Lévis. Déjà, des travaux préliminaires ont débuté. Des ingénieurs sont à bord du navire depuis son départ de la mer Méditerranée.

Équipage civil

Propriétaire du bateau, le Projet Resolve a conclu une entente avec Vships - un important fournisseur de services pour l'industrie maritime - pour y installer un équipage civil qui commandera le navire ravitailleur. Il pourra également réaliser des missions de nature humanitaire puisqu'il sera équipé d'un hôpital en plus d'un grand héliport, de hangars et de lieux d'hébergement pour les hommes et les femmes en service.

Quant au contrat en bonne et due forme avec le gouvernement fédéral, il sera signé avant la fin du mois d'octobre, une fois que la période électorale sera terminée, a indiqué M. Fraser. Projet Resolve a actuellement en poche une lettre d'intention qui permet à Davie et à ses sous-traitants d'amorcer les travaux de conversion du navire en attendant la conclusion des négociations avec Ottawa. «Les termes de l'entente ont été convenus.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer