Moteurs truqués: le rappel prendra un an

NEW YORK - Le constructeur allemand Volkswagen, au coeur d'un vaste scandale de... (AFP, Julian Stratenschulte)

Agrandir

AFP, Julian Stratenschulte

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

NEW YORK - Le constructeur allemand Volkswagen, au coeur d'un vaste scandale de moteurs truqués, a présenté mercredi ses «excuses sincères» au Congrès américain et endosse «l'entière responsabilité» dans cette affaire, alors que le grand patron a expliqué que le rappel des voitures fautives s'échelonnera jusqu'à la fin de 2016.

«Je voudrais présenter des excuses sincères de Volkswagen pour avoir utilisé un logiciel qui a servi à truquer le régime des tests» des normes anti-pollution, déclare notamment Michael Horn, le président de VW Amérique du Nord, selon le texte des propos qu'il devait tenir aujourd'hui lors de son audition devant les élus.

«Soyons clair, à Volkswagen nous endossons l'entière responsabilité de nos actions et coopérons avec toutes les autorités compétentes», ajoute M. Horn, assurant que le constructeur allemand s'engage à réparer les dégâts, en trouvant notamment au plus vite un remède.

Demande retirée

En attendant, le premier groupe automobile mondial a décidé de retirer aux États-Unis sa demande d'autorisation à vendre ses nouveaux modèles 2016 de voitures équipés de moteurs diesel concernés par l'enquête des autorités américaines sur les violations des normes anti-pollution.

Alors que se pose la question de savoir à quel moment les dirigeants de VW ont eu connaissance de la tromperie, M. Horn raconte avoir été mis au courant au «printemps 2014». Les autorités américaines ont révélé publiquement le scandale le 18 septembre.

Rappel sur un an

La remise aux normes des voitures de Volkswagen équipées d'un moteur truqué prendra des mois, a reconnu mercredi le nouveau patron du groupe, Matthias Müller, qui a aussi renvoyé la responsabilité de la supercherie à «quelques développeurs». Le rappel des véhicules de VW équipés du logiciel qui permettait de tricher lors des essais réglementaires sur les émissions de gaz polluants pourrait commencer en janvier en Allemagne et se poursuivre jusqu'à la fin de 2016. Ce rappel ne comprend pas encore les automobiles vendues aux États-Unis. «Manifestement Volkswagen n'est actuellement pas en mesure d'assurer techniquement que des millions de voitures respectent les normes antipollution», a réagi l'ONG Greenpeace, se demandant «comment la population allait être protégée d'émissions excessives d'oxydes d'azote» ces prochains mois. Avec AP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer