L'action de Bombardier s'envole

En soirée mardi, Bombardier a confirmé par communiqué... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

En soirée mardi, Bombardier a confirmé par communiqué avoir eu des pourparlers avec Airbus «concernant certaines occasions d'affaires», sans toutefois mentionner la CSeries (photo), ajoutant que ces discussions étaient terminées.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Montréal

L'action de Bombardier (TSX: BBD.B) s'est envolée à la Bourse de Toronto, mardi, à la suite de la publication d'une dépêche selon laquelle l'entreprise québécoise aurait proposé de vendre à Airbus une participation majoritaire dans son programme d'avion commercial CSeries.

Après un gain de plus de 18 %, le titre de l'avionneur a terminé la séance à Bay Street à 1,77 $, en hausse de 23 ¢, ou 14,34 %. D'après Reuters, le géant français du transport donnerait un coup de main à Bombardier pour compléter le développement de son nouvel avion commercial pouvant transporter de 110 à 160 passagers en échange d'une participation majoritaire dans ce programme.

Pourparlers avec Airbus

Une source citée par l'agence a toutefois qualifié les discussions d'«exploratoires».

En soirée, Bombardier a confirmé par communiqué avoir eu des pourparlers avec Airbus «concernant certaines occasions d'affaires», sans toutefois mentionner la CSeries, ajoutant que ces discussions étaient terminées.

L'analyste Richard Aboulafia, de la firme américaine Teal Group, a estimé qu'il était très inhabituel de voir un vendeur approcher un acheteur potentiel, soulignant qu'Airbus était un concurrent de Bombardier dans le marché des avions de 110 à 160 passagers.

«Soit que ce n'est pas vrai ou c'est désespéré, a expliqué l'analyste au cours d'un entretien téléphonique. Si c'est vrai, cela suggère que l'entreprise veut désespérément une stratégie de sortie [pour la CSeries].»

De plus, selon M. Aboulafia, les constructeurs d'avions ont des philosophies différentes et sont généralement peu enclins à utiliser les technologies des autres lorsque vient le temps de construire des appareils.

L'analyste de Teal Group estime qu'il serait plus logique pour Bombardier de s'associer avec un partenaire chinois pour la CSeries, compte tenu des ambitions de la société à l'égard de ce marché.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer