Olympus investit 35 millions $ à Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La rareté de la main-d'oeuvre n'effraie pas la multinationale Olympus qui réalise un investissement privé de 35 millions $ pour la construction d'un nouveau complexe à Québec.

La construction du nouveau complexe de Olympus, d'une... (Image fournie par Olympus) - image 1.0

Agrandir

La construction du nouveau complexe de Olympus, d'une superficie de 16 000 mètres carrés, débutera avant l'approche de l'hiver et devrait être complétée d'ici deux ans.

Image fournie par Olympus

Au contraire. C'est justement en raison de la qualité et de la disponibilité de talents qu'Olympus (chiffre d'affaires de 7 milliards $US et 31 000 employés dans le monde) entend poursuivre sa croissance dans la capitale.

«Les universités et les cégeps d'ici forment des employés extrêmement compétents», a plaidé, lundi, le président et chef d'exploitation d'Olympus NDT Canada, Fabrice Cancre, à l'occasion d'une conférence de presse tenue à l'hôtel de ville de Québec en présence du maire Régis Labeaume et du ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sam Hamad.

«Oui, c'est un défi de trouver de la main-d'oeuvre. À mon avis, c'est un défi partout dans le monde. La compétition est forte. Chez Olympus, nous tenons à être un employeur de référence dans la région et nous investissons pour le prouver», a ajouté M. Cancre.

Ayant déjà pignon sur rue dans le Parc technologique du Québec métropolitain où elle est locataire d'un bâtiment appartenant à Cominar, l'entreprise de haute technologie en optique spécialisée dans la conception et la fabrication de technologies avancées de contrôle non destructif déménagera ses pénates à quelques coins de rue de là. Plus précisément dans le nouvel Espace d'Innovation Michelet là où une autre multinationale, ABB, y érige un immeuble au coût de 20 millions $.

Pour regrouper ses 380 employés oeuvrant à Québec et à Lévis - Olympus NDT Canada y a fait l'acquisition de certains actifs de Mecnov en janvier 2014 - dans une nouvelle usine de fabrication et de nouveaux bureaux administratifs, la société japonaise a fait l'acquisition d'un terrain de 33 000 mètres carrés au coût de 2,5 millions $.

La construction du nouveau complexe d'une superficie de 16 000 mètres carrés débutera avant l'arrivée de l'hiver et devrait être terminée pour l'été 2017. Le projet comprend l'érection d'une usine et d'un centre d'usinage sur un seul niveau, l'aménagement d'un centre de formation, d'un centre de démonstration et de validation de nouveaux produits et des espaces pour les employés, incluant une salle de sport.

Une centaine de nouveaux emplois devrait être créée dans la foulée de cet investissement de 35 millions $.

«La construction de ce nouvel édifice - il s'agira du plus grand bureau d'Olympus au Canada - démontre notre engagement envers la région de Québec et nous permettra de mener à bon port notre plan de croissance pour les cinq prochaines années», a mentionné M. Cancre. «La qualité du système d'éducation et de la main-d'oeuvre constitue la raison principale pour laquelle nous avons choisi de construire cette nouvelle usine à Québec», a-t-il insisté.

«Cet investissement majeur d'Olympus à Québec confirme à nouveau les atouts économiques de notre ville qui se distingue par le savoir, la recherche et l'innovation, et particulièrement par la créativité et la qualité de la main-d'oeuvre spécialisée qui est un attrait important pour les entreprises en haute technologie», a souligné, pour sa part, le maire de Québec, Régis Labeaume.

«Le fait qu'Olympus ait choisi d'investir et de construire ses nouvelles installations à Québec est une autre démonstration du dynamisme économique de la Capitale-Nationale», s'est réjoui le ministre Sam Hamad en révélant que le secteur des technologies de l'information et des communications et celui des produits électroniques regroupaient, dans la Capitale-Nationale, 17 000 emplois dans 560 entreprises dont le chiffre d'affaires affiche 3,5 milliards $.

Un parallèle avec Medicago

En participant à l'annonce d'Olympus, le maire Régis Labeaume n'a pu s'empêcher de faire un parallèle avec Medicago, une autre petite compagnie de Québec devenue une filiale d'une multinationale.

Rappelons qu'en 2005, Olympus avait mis la main sur RD Tech de Québec pour la somme de plus de 115 millions $. RD Tech fait sa marque à l'échelle de la planète dans la fabrication de tests à ultrasons en contrôle non destructif pour détecter les fissures dans les grands ouvrages dans les domaines de la pétrochimie et de l'énergie, entre autres.

À l'origine, RD Tech s'appelait Tecrad, une entreprise fondée par Alain Allard dans le milieu des années 80.

À l'époque, Régis Labeaume oeuvrait au sein de la Société Innovatech Québec et Chaudière-Appalaches. «Nous avions financé cette entreprise qui ne comptait que deux employés, s'est-il rappelé. On récolte maintenant les fruits de ces investissements en innovation technologique.»

Aujourd'hui filiale de la société pharmaceutique japonaise Mitsubishi Tanabe Pharma, Medicago, un fabricant québécois de vaccins à base de plantes, avait connu des débuts modestes semblables à ceux de Trecad/RD Tech.

En mai dernier, la société japonaise annonçait qu'elle allait investir 245 millions $ pour la construction d'un nouveau complexe de production de vaccins dans la capitale, plus précisément dans l'Espace d'innovation D'Estimauville. Pas moins de 200 nouveaux emplois doivent voir le jour.

Chouchouter les multinationales qui possèdent des filiales dans la région est d'ailleurs l'une des stratégies de développement économique élaborées par l'organisme Québec International. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer