La prudence de mise chez Sunwing

Le jour, Colin Hunter, le président fondateur du... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le jour, Colin Hunter, le président fondateur du Groupe de Voyage Sunwing, comprenant la compagnie aérienne Sunwing Airlines et les voyagistes, Vacances Sunwing et Vacances Signature, est un homme d'affaires qui dirige son entreprise d'une main de maître.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Alors que l'économie canadienne vacille et que plusieurs experts parlent de l'aube d'une récession, Sunwing se montre prudent pour la saison 2015-2016. La compagnie aérienne a même haussé de 30 $ le prix de ses billets d'avion depuis deux semaines pour pallier la glissade du dollar canadien.

«Ce n'est pas un bon moment en raison de l'économie pour investir ou pour parler d'expansion», a confié lors d'un entretien avec Le Soleil le président et fondateur du Groupe de voyages Sunwing, Colin Hunter, dont les stratégies financières se sont toujours révélées salutaires jusqu'à présent.

Depuis la naissance de Sunwing en 2002, l'entreprise privée - détenu à 51 % par la famille Hunter - n'a jamais été contrainte d'écrire un bilan au crayon rouge. En 2014, elle a enregistré l'un des meilleurs résultats financiers de son histoire avec un chiffre d'affaires de près de

1,8 milliard $ et d'environ 1,6 million de passagers. Un bond considérable si on le compare à sa première année d'exploitation, où le chiffre d'affaires était de 17 millions $.

Après avoir charmé une partie du Canada, ce n'est qu'à l'hiver 2006 - avec 33 000 sièges - que les premiers coups d'aile de Sunwing se sont donnés au Québec. Aujourd'hui, l'entreprise détient 35 % des parts du marché québécois pour les destinations soleil.

Comment explique-t-on les succès de l'entreprise? «Il n'a pas beaucoup de secrets. Il y a plutôt beaucoup de travail», confie Sam Char, directeur général pour le Québec du Groupe de voyage Sunwing. «Nous avons des gens qui connaissent beaucoup le domaine. Nous avons beaucoup appris au fil du temps. Nous ne répétons pas les mêmes erreurs.»

Cette année, pour l'une des rares fois de sa jeune histoire, le transporteur lève le pied de sur l'accélérateur et se montre prudent en raison des difficultés économiques que connaît actuellement le Canada. 

«Le semblant de récession, l'élection qui s'en vient, le dollar qui continue malheureusement de baisser, cela affecte nos opérations et notre rentabilité au niveau de la location des avions», commente M. Char, ajoutant que «l'achat de l'essence - même s'il est moins cher - et le fait que tout se paye en dollars américains» ont aussi des impacts. 

500 000 sièges au Québec

L'an dernier, l'offre de Sunwing au Québec a été d'environ 500 000 sièges. Elle devrait être similaire pour cette année. «On aura plus ou moins la même capacité que l'an dernier, avec une légère hausse. Nous allons opérer de façon prudente. Nous préférons nous concentrer sur des destinations beaucoup plus précises», explique M. Char.

Pour l'heure, le transporteur offre cinq vols par semaine de l'Aéroport international Jean-Lesage vers des destinations soleil : trois vers Cuba, un en direction de la République dominicaine et un vers le Mexique. «Nous sommes les seuls à offrir autant de vols par semaine à l'aéroport de Québec durant six mois, du 1er mai à la fin octobre», précise M. Char. «Nous avons été les premiers à offrir des vols l'été [vers le Sud] de Québec», ajoute-t-il fièrement.

Pour l'hiver 2015-2016, Sunwing prévoit offrir 22 vols par semaine à Québec, comparativement à 20 l'an dernier. Parmi les nouveautés, il y aura notamment un vol de Québec vers Saint-Martin.

Lors de son entretien avec Le Soleil, M. Char n'était pas en mesure de dire si le prix de billets d'avion allait grimper cet hiver. «Comme entreprise, nous ne sommes pas un exportateur. Nous n'avons pas un produit fini que nous revendons. Nous envoyons plutôt des Canadiens, des Québécois vers l'extérieur. Je ne peux pas répondre de façon honnête en disant : est-ce qu'il n'y en aura pas d'autres? On suit le cours du dollar.»

Malgré la période plus difficile, Sunwing, qui est aussi propriétaire du voyagiste américain Vacation Express, n'envisage pas de couper dans les repas gratuits pour ses vols vers le sud, comme a choisi de le faire Transat en 2014. «Pour l'instant, il n'est pas question de couper dans les repas», assure M. Char. «Nous sommes les seuls au Canada à offrir ça. Ça inclut un verre de vin blanc ou rouge. Ça fait partie de notre marque de commerce.»

Sunwing en chiffres

3000

employés au Canada

14 000

Chambres d'hôtel opérées directement et indirectement par Sunwing 

25 000

Employés au total dans la compagnie

40

Avions opérés par le transporteur durant l'hiver, dont 7 sont positionnés à Montréal, 2 à Québec et 2 à Ottawa

300

employés chez Nexus Tours, aussi la propriété de Sunwing

800

employés au Québec, dont près d'une centaine à Québec durant la haute saison

1,3 million

de sièges au Canada

500 000

sièges au Québec

80 000

sièges à Québec

Données fournies par Sunwing

Lorsque le soleil se couche, Colin Hunter assouvit... (Photo fournie par Colin Hunter) - image 3.0

Agrandir

Lorsque le soleil se couche, Colin Hunter assouvit sa deuxième passion : il se transforme en crooner et offre des spectacles à travers le monde. 

Photo fournie par Colin Hunter

La double vie de Colin Hunter

Colin Hunter est loin d'être un homme d'affaires comme tous les autres. 

Le jour, le président fondateur du Groupe de Voyage Sunwing comprenant la compagnie aérienne Sunwing Airlines et les voyagistes, Vacances Sunwing et Vacances Signature, est un homme d'affaires qui dirige son entreprise d'une main de maître, mais lorsque le soleil se couche, il assouvit sa deuxième passion et se transforme en crooner et offre des spectacles à travers le monde. 

Amoureux du jazz des années 50, popularisées par des artistes comme Frank Sinatra, Dean Martin, Nat King Cole et Tony Bennett, M. Hunter a lancé son premier disque en 2005, intitulé Come Fly with Me. Depuis, il a enregistré une dizaine d'autres albums notamment Timeless, Timeless Too et Mostly About You.

«J'ai une très bonne équipe derrière moi [pour Sunwing], c'est ce qui me permet de pratiquer la musique», a confié M. Hunter, originaire de l'Inde. «J'ai toujours adoré ce style de musique, mais lorsque je suis arrivée au Canada [en 1970], j'ai arrêté d'écouter de la musique, je travaillais beaucoup. Par la suite, j'ai décidé de chanter. Pour plusieurs, leur passion est le hockey, le football, le soccer, moi, c'est la musique.» 

M. Hunter sera à l'Hôtel Clarendon de Québec les 11 et 12 septembre.  

 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer