Le taux de chômage demeure stable en juillet à Québec

Statistique Canada a relevé le mois dernier un... (Shutterstock, Rawpixel)

Agrandir

Statistique Canada a relevé le mois dernier un ajout de 6600 emplois. L'agence fédérale précise à cet égard que l'emploi a augmenté chez les hommes âgés de 25 à 54 ans alors qu'il a peu changé chez les autres groupes démographiques.

Shutterstock, Rawpixel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La grande région de Québec s'est encore démarquée au pays en juillet avec un taux de chômage de 4 % avec la création de 9600 emplois comparativement au même mois l'an dernier, mais une diminution de près 600 emploi par rapport au mois de juin.

Toutefois, la région métropolitaine de recensement de Québec (RMR) se classe au deuxième rang au Canada pour le plus faible taux de chômage avec un taux identique au mois dernier.

Dans la province, le marché du travail a enregistré une hausse de 21 700 emplois en juillet par rapport à juin, alors que le taux de chômage se situe à 7,7 %, une baisse de 0,3 point de pourcentage.

Selon l'analyse de Louis Gagnon, économiste principal à Québec International, «la mise en oeuvre graduelle de grands chantiers et l'accroissement des carnets de commandes manufacturiers continuent d'ouvrir de nouvelles opportunités aux chercheurs d'emplois dans les domaines de la construction et de la fabrication».

Il précise que, dans le secteur des services, les tendances observées sont plutôt mitigées. Cependant, il note que «l'ensemble des facteurs accroît les besoins de main-d'oeuvre dans la région de Québec pour l'ensemble des catégories d'âge».

Statistique Canada indique pour la RMR de Québec que le taux de chômage était de 3,6 % en juillet 2015 chez les 25-54 ans, contre 4,1 % à pareille date l'an dernier. La baisse a été encore plus marquée chez les 15-24 ans, le taux est passé de 13,1 % à 6,4 % en un an.

L'économiste soutient que la diversification de l'économie de la RMR de Québec «maintient la vigueur de son marché du travail». Par contre, lorsque l'emploi et le taux de chômage atteignent des niveaux semblables alors que la population active croît lentement, cela peut amener des ajustements du marché de l'emploi. L'exemple du repli mensuel de 600 emplois en juillet, qui mettait un terme à cinq hausses consécutives du nombre d'emplois, amène l'économiste à apporter ce bémol pour les mois à venir.

Au Canada

L'emploi est resté presque inchangé en juillet au Canada et le taux de chômage s'est maintenu à 6,8 % pour un sixième mois consécutif.

Statistique Canada a relevé le mois dernier un ajout de 6600 emplois. L'agence fédérale précise à cet égard que l'emploi a augmenté chez les hommes âgés de 25 à 54 ans, alors qu'il a peu changé chez les autres groupes démographiques.

Statistique Canada ajoute que le secteur s'est cependant relevé de 22 000 emplois au Québec, ce qui a entraîné une baisse de 0,3 point de pourcentage du taux de chômage, lequel est passé à 7,7 %. En 12 mois, au Québec, l'emploi a augmenté de 44 000, soit de 1,1 %.

L'Ontario n'a connu aucune variation de l'emploi en juillet. Comparativement à la même période l'année dernière, il a progressé de 67 000, ou de 1 %, et le taux de chômage a baissé de 1,1 point de pourcentage pour s'établir à 6,4 %, le plus faible taux enregistré depuis septembre 2008.

Au Nouveau-Brunswick, le taux de chômage a légèrement augmenté, passant entre juin et juillet de 10,8 à 11 %. Avec La Presse Canadienne

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer