Colisée du livre: toujours personne pour reprendre le flambeau

Tout l'inventaire du Colisée du livre est actuellement... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Tout l'inventaire du Colisée du livre est actuellement vendu à moitié prix, et ce sera le cas jusqu'à la fermeture.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le propriétaire du Colisée du livre, qui fermera ses portes sous peu, admet que des acheteurs potentiels l'ont approché pour reprendre le flambeau du commerce de la rue Saint-Jean. Mais rien n'est assez concret pour laisser croire que la librairie pourra demeurer ouverte, ajoute-t-il.

Cinq personnes «qui semblaient sérieuses à reprendre le flambeau» ont approché Sylvain Rocque depuis la mi-juin, soit depuis l'annonce de la fermeture du Colisée du livre.

Mais depuis, «j'ai pas de nouvelles. Peut-être qu'ils font des démarches pour du financement», souligne-t-il, redoutant du même souffle que le loyer et les taxes inhérents au bâtiment de la rue Saint-Jean en découragent plusieurs.

M. Rocque aimerait qu'une relève se manifeste pour sa succursale de Québec, mais le dépistage de cette relève ne fait visiblement pas partie de ses priorités. «Moi, je ne pense pas à ça.»

Sylvain Rocque, propriétaire du Colisée du livre, n'en revient pas de l'achalandage que connaît son commerce depuis l'annonce de sa fermeture prochaine. Il mentionne devoir apporter à Québec jusqu'à 3600 livres par semaine des deux autres Colisée du livre, situés à Montréal et à Longueuil, afin de remplir les étagères du commerce de la rue Saint-Jean, qui se vident à mesure. «C'est fou!» lance-t-il.

Transfert de livres

Et il compte poursuivre le transfert de livres jusqu'à la fermeture du commerce, prévue pour septembre. Celle-ci devait originalement avoir lieu en août, mais après vérification, le propriétaire de l'immeuble et M. Rocque ont réalisé que le bail de location prenait fin en septembre.

Les étagères demeureront donc remplies jusque-là, assure ce dernier. «Ça fait des sous qui rentrent. [...] On est mieux de faire rentrer de l'argent» que de fermer plus tôt que prévu.

Tout l'inventaire du Colisée du livre est actuellement vendu à moitié prix, et ce sera le cas jusqu'à la fermeture, certifie M. Rocque.

Ouvert depuis 1984, le commerce de la rue Saint-Jean a subi une baisse de son chiffre d'affaires de 20 % dans la dernière année. Aux yeux du propriétaire, «la rue Saint-Jean est moins intéressante qu'il y a 10, 15 ans. Il y a beaucoup moins d'achalandage».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer