Groupe Narval: les Panam comme tremplin commercial

Les brise-lames de l'entreprise québécoise Narval installés sur... (Photo fournie par Jacques Michaud)

Agrandir

Les brise-lames de l'entreprise québécoise Narval installés sur le lac Ontario pour les Jeux panam de Toronto demeureront en place après le rendez-vous sportif qui se termine dimanche.

Photo fournie par Jacques Michaud

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Groupe Narval de Québec espère que les Jeux panaméricains seront le tremplin tant attendu pour que l'entreprise spécialisée dans la fabrication d'un brise-lames flottant puisse prendre son envol.

C'était en mai, à quelques semaines du début des Jeux panaméricains qui se terminent à Toronto, raconte Jacques Michaud, responsable de la commercialisation du produit. En mai, donc, un appel inattendu : des organisateurs du rendez-vous sportif cherchaient un moyen de colmater une brèche dans une digue protégeant un site de compétition nautique. L'enrochement s'était affaissé.

Après quelques discussions, la commande est tombée. Les Jeux voulaient quatre atténuateurs de vagues d'une longueur de 25 pieds chacun, à installer rapidement.

N'est-ce pas un peu à la dernière minute? «Pas mal!» Les 21 et 22 juin, le tout était néanmoins livré et fixé, se félicite Jacques Michaud. À temps pour que les athlètes puissent s'entraîner avant les affrontements officiels débutant le 10 juillet.

Un «endossement» du produit inopiné qui, souhaite-t-il, donnera confiance aux acheteurs possibles de cette innovation lancée à Québec en 2013. «Le lac Ontario, c'est quand même un lac qui a de la vague.»

En plus, la Ville Reine offrira une vitrine au brise-lames, l'installation devant rester en place après les Jeux.

Voilà qui donne une tape dans le dos de Jacques Michaud et de ses deux acolytes. «On est une jeune entreprise, une petite entreprise.»

Trois contrats

En deux ans, ils ont conclu trois contrats. Avec la marina de Grande-Vallée, au nord de la Gaspésie, dans la baie des Chaleurs, à Carleton-sur-Mer, et au club nautique de Montréal. «C'est très long de percer le marché.»

Les délais d'approbation des projets sont aussi souvent élastiques dans le monde municipal, un grand bassin de clients éventuels, ajoute M. Michaud. Les villes comptent généralement sur l'octroi de subventions des gouvernements supérieurs pour conclure les contrats de cette nature. «De la première demande à la fin, ça peut prendre jusqu'à huit mois, un an.»

En processus de soumission pour huit projets, M. Michaud compte sur le contrat de Toronto pour convaincre les acheteurs. Car c'est justement des commandes dans les livres que demandent les institutions financières avant d'investir; une façon de démontrer qu'il y a un marché.

Il est pour sa part persuadé que le potentiel de croissance est important. L'enrochement serait de moins en moins prisé par les autorités environnementales. Et beaucoup de marinas auraient besoin de réduire la houle sur les quais et les bateaux.

Le brise-lames de Narval est composé de cinq tubes de deux pieds de diamètre. Ils sont assemblés selon une configuration développée à Québec afin de bloquer les vagues. Un brise-lames mesure 25 pieds de long sur 10 pieds de haut sur 6 en largeur. L'ensemble reste à la surface, est ancré au fond de l'eau par des blocs de béton. Et le coût? Il varie selon les projets. Ça tourne autour de 1500 $ le pied linéaire. Ce serait bien moins dispendieux que l'enrochement ou d'autres produits sur le marché, au dire de M. Michaud. Aussi, contrairement à un enrochement traditionnel, la technologie québécoise a peu d'impact sur la vie marine, fait-il valoir.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer