Amazon maintenant plus gros que Wal-Mart

Jusqu'ici, Amazon relocalisait ses bénéfices européens vers son... (Archives Agence France-Presse)

Agrandir

Jusqu'ici, Amazon relocalisait ses bénéfices européens vers son siège au Luxembourg, pays à la fiscalité avantageuse, ce qui lui permettait d'alléger considérablement sa facture fiscale.

Archives Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
New York

C'est officiel: Amazon est maintenant plus gros que Wal-Mart.

L'action d'Amazon a grimpé de près de 10 pour cent vendredi, après que le détaillant électronique eut affiché un bénéfice surprise pour son deuxième trimestre et une croissance de 20 pour cent de ses revenus, ce qui était supérieur aux attentes des analystes.

Cette forte augmentation du cours de l'action d'Amazon a fait grimper sa valeur boursière à 247,77 milliards $ US, ce qui est supérieur à celle de son plus grand rival, Wal-Mart Stores, et signale un changement radical pour le secteur du détail. Amazon, qui vient tout juste d'avoir 20 ans, est maintenant mieux évaluée que le plus grand détaillant au monde.

Wal-Mart Stores, établie à Bentonville, en Arkansas, est évaluée à environ 230,53 milliards $ US. La société, qui compte 11 767 magasins à travers le monde, a un bien plus important chiffre d'affaires annuel - il atteignait 485,65 milliards $ US à la fin de son exercice clos le 31 janvier, par rapport à 89 milliards $ pour Amazon l'an dernier.

Mais les investisseurs ont applaudi l'habileté d'Amazon à limiter ses coûts tout en faisant grimper ses revenus. Amazon a attribué son bénéfice à la vigueur soutenue de ses activités d'infonuagique et à la solide croissance des revenus aux États-Unis et à l'étranger. Pendant ce temps, les coûts liés au marketing et à la livraison de colis se sont maintenus.

La valeur boursière d'une entreprise est calculée en multipliant le nombre d'actions en circulation d'une société par le cours d'une action.

C'était la deuxième fois en deux mois que Wal-Mart se faisait doubler au chapitre de la valeur. Le mois dernier, l'évaluation du réseau social Facebook a surpassé celle du détaillant, l'expulsant du coup hors du palmarès des 10 entreprises les mieux évaluées de l'indice Standard & Poor's 500.

Aujourd'hui, c'est au tour d'Amazon d'être tout feu tout flamme, ont noté des analystes.

«Quand ça va bien, ça va très bien. La société a réalisé de plus fortes croissances pour toute une série de segments de l'exploitation, des catégories de produits et des secteurs géographiques au deuxième trimestre», a observé William Blair, analyste chez Mark Miller. Parmi les secteurs d'Amazon qui ont améliorés leurs résultats se trouvaient notamment le membership annuel à son programme Prime, les ventes par de tierces parties, et la capacité des systèmes logistique et de livraison.

Amazon Web Services, qui regroupe les activités d'infonuagique de la société établie à Seattle, s'est aussi distinguée, avec des revenus en hausse de 81 pour cent à 1,82 milliard $ US.

«AWS a été particulièrement robuste», a noté Cantor Fitzgerald, analyste chez Youssef Squali. «Nous croyons qu'Amazon commence à se sortir des années de construction de ses activités de commerce électronique au moment-même où ses revenus accélèrent», ce qui commence à faire grimper les marges.

L'action d'Amazon a pris vendredi 47,24 $ US, soit 9,8 pour cent, à 529,42 $ US. Elle a grimpé de plus de 47 pour cent au cours des 12 derniers mois.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer