L'impôt viendra gruger la PUGE, reconnaît le conservateur Gourde

.... (PHOTO MASTERFILE)

Agrandir

.

PHOTO MASTERFILE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Mieux vaut mettre un peu d'argent de côté pour prévoir les impôts qui devront être payés sur les chèques de Prestation universelle pour la garde d'enfants (PUGE) à la fin de l'année, convient le député conservateur Jacques Gourde.

Des élus de l'équipe conservatrice ont mené une opération médiatique dans différentes villes d'un océan à l'autre, lundi, au sujet du versement d'un «paiement du gouvernement Harper» pour la garde d'enfants.

La nouvelle prestation bonifiée offre aux familles 160 $ par mois pour chaque enfant de six ans et moins, et 60 $ par mois pour ceux de 6 ans à 17 ans. Le tout rétroactif au 1er janvier 2015. Un versement total de quelque 3 milliards $ transférés en une journée dans les comptes bancaires et les boîtes aux lettres à travers le pays.

M. Gourde, député de Lotbinière et secrétaire parlementaire du premier ministre, se réjouit de «l'oxygène» donné aux familles. Il assure que sa sortie ne vise pas à promouvoir son parti à l'approche des élections mais bien à informer la population sur la mesure.

«Ça permet à toutes les familles d'avoir plus d'argent dans leurs poches, a-t-il déclaré. Et ce que j'aime, c'est que pour les familles à plus faibles revenus, c'est pratiquement à coût nul d'impôt.»

Pour les contribuables qui gagnent plus de 20 000 $, toutefois, un montant sera ponctionné par l'Agence de revenu du Canada. «C'est sûr que lorsqu'on peut prévoir de mettre de l'argent de côté pour payer l'impôt qu'on aura à payer, c'est vraiment une bonne mesure pour permettre aux parents de ne pas avoir de mauvaise surprise», a convenu M. Gourde, lundi. Les sommes mises de côté par mesure de prévoyance ne serviront toutefois pas à stimuler l'économie canadienne.

Canadiens «bernés»

L'Alliance de la fonction publique du Canada, qui se dit «en campagne active contre les conservateurs depuis le mois de mars», soutient que les contribuables se font «berner» par le gouvernement Harper. D'après les calculs de l'Alliance, pour les trois quarts des familles qui ont un enfant de 6 à 17 ans, il ne restera après impôt que 157 $ sur la prestation annuelle de 720 $.

Le député conservateur de Lotbinière n'a pas cherché à contester ces chiffres. «Chacun paie à son niveau l'impôt qu'il a à payer selon son revenu», a commenté M. Gourde. 

Il n'accorde par ailleurs pas beaucoup d'attention à la compilation effectuée par La Presse Canadienne selon laquelle les circonscriptions à tendance conservatrice profiteraient davantage de la PUGE. «On se dissocie de ce genre de choses, affirme-t-il. On n'a aucun contrôle sur l'endroit où les familles canadiennes décident de vivre.»

Le député conservateur ne voit pas d'incohérence dans l'envoi d'une prestation de service de garde jusqu'à l'âge de 17 ans. La Croix-Rouge offre des cours de «gardiens avertis» à partir de 11 ans. 

«Les familles vont utiliser cet argent à bon escient, prévoit-il. Je peux vous assurer qu'à 14, 15, 16 et 17 ans, ça coûte encore beaucoup d'argent pour faire vivre les enfants.» 

Il a par ailleurs invité les 200 000 familles qui ne se sont pas inscrites en 2006 à la prestation universelle de garde d'enfants à s'inscrire en ligne pour réclamer les sommes auxquelles elles ont droit. «C'est de l'argent qui leur appartient», a insisté le député. 

Au Québec, lundi, la PUGE a représenté 669 millions $ envoyés à près de 900 000 familles.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer