La Maison Simons aura huit nouveaux magasins au Canada

La Maison Simons de Québec... (Le Soleil, Steve Deschênes)

Agrandir

La Maison Simons de Québec

Le Soleil, Steve Deschênes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ross Marowits
La Presse Canadienne
Montréal

L'un des plus vieux détaillants de propriété familiale au Canada espère défier les pronostics d'un secteur en difficulté en réalisant une expansion de la marque Simons ailleurs au pays.

La Maison Simons, fondée à Québec il y a 175 ans, ouvrira son neuvième magasin dans la province le mois prochain à Gatineau, avant de faire son entrée sur les marchés en Ontario et en Colombie-Britannique et d'élargir sa présence en Alberta.

Le détaillant de mode dépensera jusqu'à 200 millions $ au cours des quatre prochaines années pour ouvrir ses huit magasins. Il soutient que l'objectif est de faire augmenter ses ventes annuelles de base de plus de 350 millions $.

Une succursale sera inaugurée cet automne à West Vancouver, en Colombie-Britannique. Elle sera suivie l'an prochain par des ouvertures à Mississauga et à Ottawa, en Ontario.

Du côté de l'Alberta, un deuxième magasin à Edmonton et un nouveau à Calgary verront le jour en 2017. Deux autres succursales devraient être établies en banlieue de Toronto, soit à Scarborough en 2018 et au centre commercial Yorkdale, en 2019.

Les provinces de l'Atlantique, les Prairies ou Winnipeg pourraient s'ajouter à la liste pour un total de 25 à 30 succursales au maximum, a indiqué le chef de la direction, Peter Simons.

Or, M. Simons a dit ne ressentir aucune pression d'agir promptement.

«Vous ne pensez pas en termes de prochains trimestres lorsque vous êtes une entreprise privée de cinq générations, a-t-il fait valoir depuis Québec. Vous réfléchissez à une progression sur 25 ans.»

Le centre-ville de Toronto, l'un des marchés du détail des plus difficiles à percer au pays, est absent du plan d'expansion de La Maison Simons. L'entreprise québécoise avait entamé des démarches pour s'installer au Centre Eaton, mais elles ne se sont pas concrétisées.

Randy Harris, analyste de commerce de détail chez Trendex, croit que l'expansion graduelle de Simons en fera une «locomotive nationale» dans le marché canadien du vêtement.

Selon M. Harris, les prix intermédiaires et la grande offre de marque privée de Simons trouveront un écho chez les consommateurs qui recherchent quelque chose de nouveau.

En plus des vêtements, Simons vend des produits pour la maison. L'entreprise introduira prochainement sur le marché des souliers, ainsi qu'un nouveau concept de restaurant nommé «Ève».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer