Premiers résultats encourageants pour Le Camp

Le directeur général du PCAI-Inno-centre, Jean-François Cauchon, fera... (Photo le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le directeur général du PCAI-Inno-centre, Jean-François Cauchon, fera un nouveau bilan en septembre.

Photo le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il y a de l'espoir pour les jeunes pousses technologiques qui décident de planter leurs racines à Québec.

Première entreprise à avoir bénéficié du Programme canadien des accélérateurs et des incubateurs ainsi que de l'accompagnement de la société Inno-centre, qui a maintenant pignon sur rue dans la capitale, Laserax annonce qu'elle vient de conclure une ronde de financement de 1,2 million $.

Le fonds Desjardins-Innovatech, Investissement Québec, l'Agence de développement économique du Canada, Desjardins entreprises Québec-Portneuf ainsi que le Conseil national de recherches Canada ont puisé dans leurs coffres respectifs pour aider Laserax à exporter sa technologie à l'extérieur des frontières canadiennes.

Comme son nom l'indique, Laserax utilise le laser pour épauler les entreprises manufacturières dans leurs opérations de fabrication. L'entreprise a notamment développé une technologie de marquage laser et de traçabilité des métaux, notamment pour le secteur de l'aluminium.

«Cet investissement de 1,2 million $ nous donne les ressources nécessaires pour déployer une stratégie de croissance ambitieuse», a déclaré le président de Laserax, Xavier Godmaire.

Le jeune entrepreneur était l'une des têtes d'affiche de la conférence de presse tenue jeudi dans les locaux temporaires du Camp, nouvel incubateur-accélérateur technologique de Québec. Après seulement quatre mois d'existence, un premier bilan a été dressé.

En plus d'accompagner huit entreprises et de valider le projet de quatorze autres, Le Camp a ainsi attiré trois entreprises de l'extérieur à Québec. Il s'agit de Larian Studios (Belgique), de Peak Media (Montréal) et d'Ingéniarts (Sherbrooke), qui envisagent de créer 65 emplois dans la capitale.

Pour le maire Régis Labeaume, c'est la preuve qu'il y avait un besoin pour les entrepreneurs. «Il faut qu'il y ait un lieu. C'est bête, on est en technologie et on pense que, dans le fond, on est dans l'immatériel. Mais ça prend un lieu. C'est des humains et il faut qu'ils puissent se rencontrer quelque part, et il faut qu'on puisse donner les services quelque part. Tout n'est pas virtuel dans la vie, c'est ça qu'on comprend», a-t-il fait valoir. 

Il est toujours dans les plans de déménager Le Camp dans des locaux plus vastes. Une annonce en ce sens pourrait venir en septembre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer