Les YMCA prêts à construire sur les ruines du cinéma Charest

Les ruines du cinéma Place Charest pourraient faire... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Les ruines du cinéma Place Charest pourraient faire place à un nouveau décor, alors que YMCA aimerait bien y construire un centre communautaire et sportif.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les YMCA du Québec sont prêts à construire un centre communautaire et sportif de 15 à 17 millions $ sur les ruines du cinéma Place Charest, dans le quartier Saint-Roch. La balle est dans le camp de la mairie.

«Nous sommes en attente», explique le directeur du développement des YMCA du Québec, Daniel Tierney. «C'est dans les mains de la Ville de Québec.»

Il s'affiche prêt à l'action... si les gouvernements municipal, provincial et fédéral paient une grande part de la facture. «C'est une question de financement. Ça, c'est le nerf de la guerre.»

«Un projet qui a un feu vert, le financement est en place, si je me compare au dernier "Y" qu'on a réalisé, [en 14 à 16 mois] c'est construit et ouvert. Mais le nerf de la guerre, c'est vraiment le financement. Il faut que le financement arrive.»

Avez-vous des engagements? «Non. [...] La Ville est présente avec une promesse de financement. Mais il faut d'autres paliers de gouvernement. [...] On a besoin de millions de dollars.» L'hôtel de ville gère cette étape du dossier, sollicite l'aide des pouvoirs supérieurs, note M. Tierney.

Alors, la Ville de Québec prépare-t-elle la construction? Plusieurs jours après avoir reçu notre question, la conseillère en communication Mireille Plamondon nous a livré la courte réponse officielle : «On travaille sur ce projet-là. Je ne peux rien confirmer de plus.»

Parc Victoria et parc de la Jeunesse

Le dossier est à l'étude depuis des années. Plusieurs emplacements ont été évalués : «On a regardé le site du parc de la Jeunesse, on a regardé le site du parc Victoria.» Le premier, situé en bordure de la rivière Saint-Charles, est souillé : «Le site était trop contaminé pour construire; trop cher pour décontaminer.»

Parc Victoria abandonné

Quant au parc Victoria, dans le stationnement du Stade municipal, on a jugé que l'éventuel centre YMCA grugerait trop de terrain aux voitures. Et qu'il pourrait compromettre un éventuel agrandissement du poste de police voisin.

L'automne dernier, la Ville et les YMCA ont décidé «de laisser tomber et de chercher ailleurs». Puis on leur a proposé le terrain du défunt cinéma qui appartient à l'Université du Québec.

Pendant ce temps, les YMCA effectuaient des études de marché, des études sur les besoins du secteur. «[Elles] ont été réalisées», avance M. Tierney. «Nous avons soumis tout ça à la Ville... donc vous devriez contacter la Ville de Québec.»

Selon la «lecture des besoins», la basse ville de la capitale manque d'infrastructures sportives et communautaires, indique-t-il. Les YMCA prévoient donc plus qu'un bâtiment abritant un gymnase, une salle d'entraînement et une piscine.

«C'est un lieu pour les aînés, une aire de socialisation, c'est pas juste le sport.» Le centre offrirait des activités pour tous les âges, dont les enfants et les grands-parents, pour les familles également. On y trouverait des salles polyvalentes, peut-être un centre de la petite enfance aussi. «Tout ce dont Saint-Roch a besoin.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer